22e SILA: le salon est dans l'incapacité de fournir des statistiques sur les ventes

Publication: Mis à jour:
AFFICHE SILA
SILA 2017
Imprimer

Le commissaire du Salon international du livre d'Alger (SILA) a indiqué lundi à Alger que les statistiques sur les ventes réalisées par les éditeurs algériens "pendant" le salon échappaient à l'organisateur, estimant que le SILA équivalait à une grande librairie annuelle.

Interrogé sur les ventes du SILA 2017, Hamidou Messaoudi qui animait une conférence de presse, a affirmé qu'il était "impossible" pour l'organisateur du salon de fournir les données chiffrées sur les ventes des exposants algériens pendant cette édition du salon et que seuls les chiffres concernant les participants étrangers pourraient être "communiqués, prochainement, (à l'organisateur) par les services des douanes".

Plusieurs éditeurs participant au SILA avaient relevé "l'importance des statistiques" pour déterminer le niveau du lectorat algérien, ses goûts et ses tendances, alors que d'autres affirment avoir "proposé" de fournir les "données" sur leurs propres ventes.

Quelque 300 maisons d'édition algériennes sur un total de 972 avaient pris part au 22e SILA, clôt dimanche.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.