Scandale des Paradise papers: Quand la toile préfère en rire

Publication: Mis à jour:
TAX EVASION
An activist shows fake banknotes during a demonstration outside the European Commission (EC) headquarters ahead of statements by the EC on the effectiveness of existing measures against tax evasion and money-laundering in light of the recent Panama Paper revelations, in Brussels, Belgium, April 12, 2016. REUTERS/Yves Herman | Yves Herman / Reuters
Imprimer

C'est "le" sujet qui secoue la toile en ce moment, celui des paradise papers, regroupant d'importantes affaires de fraude fiscale dévoilées après la fuite de millions de documents financiers obtenus par le ICIJ (Consortium international pour le journalisme d'investigation).

Et pour cause, une coalition internationale de journalistes vient de révéler l'implication dans cette affaire de personnalités publiques notamment politiques comme la famille royale britannique ou les gouvernements américains et canadiens: La reine Elizabeth II, le secrétaire du commerce des États-Unis Wilbur Ross, le secrétaire d'État américain Rex Tillerson, ou encore Gary Cohn conseiller économique de Donald Trump…

D'autres personnages publics comme le champion de Formule 1 Lewis Hamilton ou la chanteuse Madonna apparaissent également dans les dossiers.

Ce récent scandale a suscité sans surprise de nombreuses indignations sur les réseaux sociaux mobilisant des personnalités politiques et des anonymes.

Si on trouve toutes sortes de réactions, certains ont choisi de s'exprimer sur le sujet avec plus de légèreté, parfois en utilisant l'ironie et l'humour noir. En voici quelques exemples:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.