Le péage sur l'autoroute est-ouest bientôt tarifié

Publication: Mis à jour:
DOCUMENT_SERVICE_141014_384_5_2110877362
DR
Imprimer

Le ministre des Travaux publics et des transports, Abdelghani Zaalane, a indiqué dimanche à Alger, que le parachèvement des 84 km restants de l'autoroute est-ouest reliant la région de Dréan aux frontières algéro-tunisiennes, débutera avant la fin de l'année en cours, ajoutant que cette autoroute sera dotée de tous les équipements nécessaires au bien-être et à la sécurité des usagers, outre les points de péage, rapporte l'APS.

Le ministre a précisé, à ce propos, que les tarifs seront fixés dans les semaines à venir dans le cadre d'un travail de concertation au sein du gouvernement.

D'après un sondage réalisé par une société étrangère spécialisée, 84% des citoyens sont prêts à payer en contrepartie de l'utilisation de l'autoroute est-ouest, a indiqué le ministre, faisant savoir que les recettes seront destinées au financement des travaux de maintenance sans recours au Trésor.

L'autoroute est-ouest sera reliée aux principaux ports à travers 13 pénétrantes sur une distance globale de 611 km dans le cadre du plan directoire 2005-2025 qui en prévoit 24.

Concernant la voie ferrée, le réseau national s'est doté de 2.300 km supplémentaires pour atteindre actuellement 6.300 km. Ce chiffre devra passer à 12.500 km à l'horizon 2025.

Des préparatifs sont en cours pour le lancement de projets de connexion ferroviaire des zones de production du ciment et de rond à béton ainsi que les mines de phosphate.

S'agissant du transport aérien, M. Zaalane a annoncé que la compagnie nationale Air Algérie a entamé une restructuration interne permettant à créer des filiales spécialisées dans les différentes activités relatives au transport aérien dont le catering et la maintenance.

Le ministre a fait état également du lancement, avant la fin de l'année en cours, de plateformes pour l'exportation des produits agricoles au niveau des aéroports de Biskra, Adrar et El Oued.

S'agissant de l'ouverture de l'investissement dans le transport maritime et aérien au secteur privé, le ministre a indiqué qu'il s'agit uniquement du fret, précisant que son secteur était en cours d'adapter le cadre juridique et d'élaborer un cahier de charges régissant cette activité.

Au sujet de la domination des sociétés étrangères sur le transport maritime de marchandises, M. Zaalane a rappelé que le programme d'acquisition de nouveaux cargos permettra aux entreprises nationales d'augmenter graduellement leur part à 25 % à l'horizon 2025.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.