Introduction en Bourse d'Aramco: Trump demande à Ryad de choisir Wall Street

Publication: Mis à jour:
TRUMP ET LE ROI SALMANE
U.S. President Donald Trump and Saudi Arabia's King Salman bin Abdulaziz Al Saud (R) attend the Arab Islamic American Summit in Riyadh, Saudi Arabia May 21, 2017. REUTERS/Jonathan Ernst | Jonathan Ernst / Reuters
Imprimer

Donald Trump a souhaité samedi que l'Arabie saoudite choisisse Wall Street pour l'introduction en Bourse, prévue en 2018, de son géant pétrolier Aramco.

"J'apprécierais énormément que l'Arabie saoudite réalise l'introduction en Bourse d'Aramco à la Bourse de New York. C'est important pour les Etats-Unis!", a tweeté le président américain, en route pour sa tournée en Asie.

Le groupe saoudien a confirmé fin octobre que l'opération, présentée comme la plus grosse introduction en Bourse du monde, aurait lieu au second semestre de 2018. Cette privatisation partielle, qui consiste à vendre 5% d'Aramco, est la pierre angulaire d'un ambitieux programme de réformes initié par le prince héritier Mohammed ben Salmane pour réduire la dépendance de l'économie saoudienne au pétrole.

Elle devrait générer d'importants revenus --jusqu'à 100 milliards de dollars (85 milliards d'euros)-- pour le royaume du Golfe.

"Le lieu de l'introduction sera discuté et annoncé en temps voulu", avait prévenu le 23 octobre le PDG d'Aramco Amin Nasser.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...