Rabah Madjer: "M'bolhi n'est pas écarté définitivement"

Publication: Mis à jour:
0DEDD95073441C7B28C6B683D0F5C8C4_M
APS
Imprimer

Le sélectionneur de l'équipe nationale de football Rabah Madjer a expliqué vendredi sa décision d'écarter le gardien de but Rais M'bolhi des deux prochains matchs des Verts face au Nigeria et la Centrafrique, par le souci de donner "la chance à d'autres portiers", soulignant que la porte de la sélection "lui sera toujours ouverte", selon l'APS.

"Je n'ai pas écarté définitivement M'bolhi, mais il s'agit tout simplement d'un choix que j'ai fait en concertation avec le staff technique. Je ne peux pas le reléguer sur le banc alors qu'il est le capitaine de la sélection, ça aurait été un manque de respect à son égard. Nous avons pris la décision de donner la chance à d'autres portiers à l'image de Chaouchi et Rahmani pour voir ce dont ils sont capables de faire", a affirmé le coach des Verts.

Rabah Madjer, a fait appel à 23 joueurs en vue de la réception du Nigeria le 10 novembre à Constantine (20h30) dans le cadre de la 6e et dernière journée (Gr. B) des qualifications de la Coupe du monde 2018 et du match amical face à la Centrafrique le 14 novembre au stade du 5-juillet (20h30).

Outre Rais M'bolhi, le coach national n'a pas jugé utile de faire appel au milieu offensif de Galatasaray (Turquie) Sofiane Feghouli.

"Contrairement à ce qui a été rapporté, je n'ai aucun problème avec Feghouli. Je ne suis pas le genre d'entraineur qui écarte un joueur pour ses déclarations à la presse, ça n'engage que lui. Feghouli est un élément pétri de qualités qui peut encore donner pour l'équipe nationale.

Au risque de me répéter, la porte de la sélection reste ouverte à tout le monde. Je suis venu en rassembleur, et je n'ai pas l'intention d'exclure personne", a-t-il ajouté.

Appelé à expliquer les critères de choix des joueurs retenus pour les rendez-vous du Nigeria et de la Centrafrique, l'ancien joueur vedette des Verts a estimé qu'il a fait appel "aux meilleurs éléments".

"Il y'a urgence avec ces deux matchs qui interviennent moins d'un mois après notre arrivée en sélection, donc il fallait faire appel aux éléments les plus en forme pour composer la liste des 23. J'ai retenu des joueurs tels que Nessakh, Ferhani, ou encore Ziti, qui sont capables d'être d'un bon apport, idem pour Cadamuro, qui reste un joueur polyvalent. Abdelmoumen Djabou mérite également une autre chance au vu de ce qu'il réalise cette saison avec l'ES Sétif", a-t-il poursuivi à la Radio nationale.

Et d'enchainer à propos du match face au Nigeria : "C'est un match sans enjeu et pour le Nigeria, déjà qualifié et pour l'Algérie, éliminée. Mais ce rendez-vous est très important d'autant que nous sommes tenus par l'obligation de de sauver l'honneur de l'Algérie. Il s'agit aussi du premier match du nouveau staff technique, donc une victoire serait très importante et face au Nigeria et en amical face à la Centrafrique pour amorcer un nouveau départ".

Désigné à la tête des Verts en octobre dernier en remplacement de l'Espagnol Lucas Alcaraz, démis de ses fonctions pour mauvais résultats , Madjer a relevé la nécessité de "réaliser un travail psychologique pour remobiliser les troupes" .

"Je pense que le problème de cette équipe nationale est d'ordre psychologique. Dès le premier jour du stage, nous devons parler aux joueurs à coeur ouvert pour les sensibiliser afin d'aborder le match du Nigeria avec toutes leurs forces mentales. Nous voulons prouver que les derniers mauvais résultats n'étaient qu'un accident de parcours", a-t-il conclu.

Les Verts seront en regroupement à partir du lundi 6 novembre au Centre technique national de Sidi Moussa (Alger). Les coéquipiers de Riyad Mahrez s'envoleront pour Constantine le 9 novembre, soit à la veille du rendez-vous face au Nigeria avec au programme une seule séance d'entrainement sur la pelouse du stade Hamlaoui.

Au terme de la 5e journée, l'Algérie ferme la marche de son groupe avec un seul point seulement, alors que le Nigeria caracole en tête avec 13 unités.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.