Aucun mandat de dépôt contre l'ancien ministre Najem Gharsalli n'a été émis, selon le Procureur général militaire

Publication: Mis à jour:
GHARSALLI
TUNIS, TUNISIA - JULY 13 : Tunisian Interior Minister Mohamed Najem Gharsalli attends a press conference in Tunis, Tunisia on July 13, 2015. (Photo by Amine Landoulsi/Anadolu Agency/Getty Images) | Anadolu Agency via Getty Images
Imprimer

Le Procureur général de la direction militaire a démenti vendredi l’information faisant état de l’émission d’un mandat de dépôt contre l’ancien ministre de l’Intérieur Najem Gharsalli sur fond de l’affaire d’atteinte à la sûreté de l’Etat impliquant l’homme d’affaires Chafik Jarraya.

L’information relayée par les médias et sur les réseaux sociaux selon laquelle le juge d’instruction militaire près le Tribunal militaire permanent de première instance a émis un mandat de dépôt contre l’ancien ministre de l’Intérieur Najem Gharsalli est infondée, a indiqué le Procureur général de la direction militaire dans un communiqué.

A ce stade de l’enquête, la seule mesure qui a concerné à l’heure actuelle Najem Gharsalli consiste au fait qu’il a été entendu en tant que témoin en sa qualité d’ancien ministre de l’Intérieur, précise le Procureur général de la direction militaire.

Tout changement dans la situation des parties concernées par l’enquête exige la finalisation de certaines procédures préliminaires, a ajouté le communiqué.

D'autre part, une source autorisée au ministère des Affaires étrangères a déclaré vendredi à l’Agence TAP que Mohamed Najem Gharsalli a été démis de son poste d’ambassadeur de la Tunisie au Maroc depuis fin octobre dernier.

Le département n’évoque pas, toutefois, les motifs de cette décision.

Dans des déclarations accordées cet après-midi à des radios, Najem Gharsalli, ancien ministre de l’Intérieur, a indiqué que le juge d’instruction du Tribunal militaire l’a entendu en tant que témoin et n’a pas émis à son encontre un mandat de dépôt.

Des médias et réseaux sociaux ont relayé l’information selon laquelle un mandat de dépôt a été émis à l’encontre de l’ancien ministre de l’Intérieur dans l’affaire d’atteinte à la sûreté de l’Etat.

Lire aussi
Mandat de dépôt à l'encontre de Najem Gharsalli, ancien ministre de l'Intérieur indiquent plusieurs médias, l'intéressé nie

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.