Lahouari Addi invite les "élites militaires algériennes" à lire son livre (Radio M)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Lahouari Addi, invité d'El Kadi Ihsane sur Radio M, vient de faire paraitre un livre qui couronne ses longues années d’enseignement universitaire: Le nationalisme arabe radical et l'Islam politique. Produits contradictoires de la modernité.

Le sociologue algérien explique qu’il a bénéficié d’une bourse d’écriture à l’université Georgetown à Washington aux Etats-Unis et qu’il a insisté auprès de son éditeur américain pour que le copyright en français pour l’Algérie soit réservé aux éditions Barzakh.

Cela rend évidemment cet éminent sociologue algérien heureux de savoir que les Algériens peuvent lire son travail de recherche “au coeur de nos préoccupations présentes et futures” mais surtout, insiste-t-il, “j’ai tenu à ce qu’il paraisse en Algérie pour que les élites militaires algériennes le lisent, c’est très important, parce que ces élites sont celles qui ont porté le projet de nationalisme arabe radical”. Lahouari Addi englobe dans ces élites arabes les Algériens, les Syriens, les Irakiens et les Egyptiens.

Son livre, explique-t-il d’emblée avant d’en venir au coeur du sujet de cet excellent entretien, est l’analyse de l’échec du projet de ces élites militaires arabes:

“Ces élites militaires avaient un projet de modernisation, de développement de l’économie, de modernisation de la société, un projet qui a échoué et c’est cet échec que j’analyse dans ce livre”.

Souhaitons donc que nos élites militaires répondent à l’invitation de Lahouari Addi et qu’ils nous rendent service, à nous leurs sociétés, en lisant ce livre. Car le sociologue qui livre une analyse très pointue des raisons de l’échec n’en est pourtant pas moins optimiste sur l’avenir.

Pour ce qui est des lecteurs non militarisés, il va sans dire que cet entretien très riche est la meilleure invitation à lire:

Lahouari Addi, Le nationalisme arabe radical et l'Islam politique. Produits contradictoires de la modernité. Editions Barzakh, Alger, 2017.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.