Fusillade de Marrakech: El Othmani annonce l'arrestation des tueurs, puis se rétracte

Publication: Mis à jour:
EL OTHMANI
Fusillade de Marrakech: El Othmani annonce l'arrestation des tueurs, puis se rétracte | AIC Press
Imprimer

ARRESTATION - Rétropédalage très embarrassant pour le chef du gouvernement. Après avoir annoncé dans un premier temps l'arrestation des auteurs de la fusillade survenue jeudi 2 novembre au soir dans un café de Marrakech, Saad Eddine El Othmani est revenu sur sa déclaration.

"En contact direct avec les responsables, il apparaît que la recherche des auteurs de l'attaque est toujours en cours et ceux qui ont été appréhendés auparavant n'ont rien à voir avec cette affaire. Que Dieu préserve la sûreté de notre pays", a-t-il écrit sur Twitter, quelques minutes après avoir annoncé dans un premier tweet que la police avait mis la main sur les criminels.

Une grosse bourde qui n'a pas échappé aux internautes, qui ont été nombreux à critiquer le manque d'information et l'amateurisme du chef du gouvernement:

"Mais vous venez pourtant de dire que les auteurs de ce crime avaient été arrêtés. Mais quel amateurisme"

"Pourtant c'est vous qui venez de dire qu'ils avaient été arrêtés"

"Qu'il aille se coucher et qu'il s'occupe de lui. Un coup à nous dire ils ont été arrêtés, un coup à dire qu'ils n'ont pas été arrêtés. Encore un peu et il nous annonçait que la personne décédée n'est pas morte".

Ce rétropédalage du chef du gouvernement intervient un peu plus de trois heures après l'assassinat d'un jeune homme assis à la terrasse du café La Crème, dans le quartier Hivernage. Deux hommes à bord d'un scooter ont ouvert le feu vers 19h45, tuant le jeune homme et blessant au moins deux autres personnes, dont une jeune femme qui l'accompagnait.

Selon L'Economiste, la victime et son amie sont des étudiants en médecine. Le jeune homme, prénommé Hamza et âgé de 26 ans, selon le média local Kech24, serait également le fils du président de la cour d'appel de Beni Mellal, selon TelQuel.

La moto utilisée par les deux assaillants a été retrouvée calcinée ainsi que l'arme à feu, selon une source proche de l'enquête citée par 2M:

Si le mobile de l'attaque n'est pas encore connu, la piste du règlement de comptes est privilégiée.

LIRE AUSSI: Fusillade dans un café à Marrakech: au moins un mort