Fusillade dans un café de Marrakech: Six personnes suspectées arrêtées à Casablanca

Publication: Mis à jour:
CRIME MARRAKECH
DR/TWITTER
Imprimer

ENQUÊTE - Le service préfectoral de la brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) de Marrakech a procédé jeudi soir et tôt ce vendredi matin aux premières arrestations liées à l’homicide perpétré hier dans un café du quartier de l'Hivernage de la ville ocre. Selon un communiqué officiel de la DGSN, la police a ainsi pu mettre la main sur 6 suspects à Casablanca.

La même source évoque dans son communiqué "un assassinat avec préméditation à l'aide d'une arme à feu" et précise que les recherches sur le terrain, menées après ce crime, ont permis de retrouver la moto, l'arme ainsi que quelques balles utilisées dans l'exécution de cet acte criminel, abandonnées dans un terrain vague après avoir été incendiées. Ces preuves sont actuellement soumises à une expertise technique et balistique.

La thèse du règlement de compte a également été confirmée par la DGSN, excluant les premières alertes qui évoquaient un attentat dans la ville ocre. La DGSN précise dans le communiqué avoir pu identifier le commanditaire de ce crime. Connu des services de police, ce dernier fait l’objet d’un mandat d’arrêt pour son implication dans diverses affaires de trafic international de drogue, de blanchiment d’argent et d'extorsion. Le crime serait ainsi lié à un vaste réseau criminel européen opérant dans ces domaines. "Les investigations se poursuivent pour déterminer le lieu où se trouve le principal suspect en vue de son arrestation", ajoute le communiqué relayé par la MAP.

La même source ajoute que l’enquête suit toujours son cours afin d’arrêter toutes les personnes ayant commis, incité ou facilité ce crime et d’en déterminer les circonstances, notamment les raisons qui ont poussé les membres de ce réseau criminel à cibler les trois victimes.

L'attaque d'hier soir a fait un mort et 2 blessés. Le jeune homme décédé, prénommé Hamza et âgé de 26 ans, selon le média local Kech24, serait le fils du président de la Cour d'appel de Beni Mellal, selon TelQuel. Selon L'Economiste, le jeune homme abattu et son amie, également blessée lors de l'attaque, sont étudiants en médecine.

Les deux victimes blessées sont actuellement dans un état stable, confirme ce matin au HuffPost Maroc un responsable de la clinique, où tous deux sont actuellement hospitalisés.

LIRE AUSSI: