Daech revendique l'attentat de New York et désigne l'auteur comme un "soldat du califat"

Publication: Mis à jour:
MCDERMID
FBI agents and New York City Police Department (NYPD) investigate a pickup truck used in an attack on the West Side Highway in lower Manhattan in New York City, U.S., November 1, 2017. REUTERS/Brendan McDermid | Brendan McDermid / Reuters
Imprimer

TERRORISME - Sayfullo Saipov, auteur de l'attentat de Manhattan qui a coûté la vie à 8 personnes et grièvement blessé 12 autres dans une attaque au camion-bélier mardi, avait prêté allégeance à Daech dans une note manuscrite rédigée en arabe retrouvée dans son camion. L'homme avait par ailleurs revendiqué son appartenance à l'organisation terroriste sur son lit d'hôpital.

Daech est sorti de son silence et a affirmé dans un communiqué officiel publié dans son hebdomadaire de propagande en ligne, an-Naba, que Sayfullo Saipov était un des leurs. "Un des soldats de l'Etat islamique a attaqué des croisés dans une rue de New-York" aurait écrit l'organisation terroriste.

"Par la grâce d’Allah, l’opération a instillé la peur dans l’Amérique des croisés en les poussant à accroître les mesures de sécurité et à intensifier les dispositifs contre les immigrants en Amérique", peut-on lire dans l'article d’an-Naba.

Fier de son acte

L'homme, originaire d'Ouzbekistan, a été inculpé mercredi par le procureur fédéral de Manhattan pour violence et destruction de véhicules, et soutien à une organisation terroriste étrangère. Il s'est dit "fier de son acte" lors de ses premiers interrogatoires avec la police et souhaitait décorer sa chambre d'hôpital d'un drapeau de Daech.

Il risquerait la prison à perpétuité, d'après le procureur fédéral, qui évoquerait aussi la possibilité de la peine de mort réclamée par le président américain Donald Trump. Ce dernier s'est vivement exclamé sur son compte Twitter jeudi en réponse aux provocations du terroriste.


"Le terroriste de New-York était si fier qu'il a demandé à ce qu'on accroche un drapeau de l'Etat islamique dans sa chambre d'hôpital. Il a tué 8 personnes et blessé grièvement 12. IL MERITE LA PEINE DE MORT!"

"J'aurai aimé envoyer le terroriste de New-York à Guantanamo mais ce serait beaucoup plus long comme processus que de passer par le système fédéral..."

"Il y a aussi quelque chose d'inapproprié à le garder dans l'endroit où il a commis cet horrible crime. Nous devons procéder plus vite. PEINE DE MORT!"

Le gouvernement ouzbek assure, lui, que l’auteur présumé de l’attentat vivait auparavant à Tachkent, dans une famille musulmane traditionnelle non proche des courants extrémistes. Certains éléments de l'enquête indiquent que le jeune homme se serait radicalisé après son arrivée aux Etats-Unis en 2010, suite à de nombreuses déceptions qu'il aurait rencontrées.

LIRE AUSSI: