La Tunisie, meilleur pays arabe en terme d'égalité homme-femme selon le Forum économique mondial

Publication: Mis à jour:
GENDER INEQUALITY
marrio31 via Getty Images
Imprimer

Après dix ans de progrès, l’écart entre les genres se creuse pour la première fois depuis près de dix ans. Le fossé entre les hommes et les femmes dans les domaines de la santé, de l'éducation, de la politique et de l'emploi, s'accentue davantage, selon le dernier rapport sur la parité entre femmes et hommes , établi par le Forum économique mondial.

Avec un score global de 0,651, la Tunisie se trouve à la 117e place du classement sur 144 pays étudiés. Son score a cependant très légèrement augmenté, passant de 0,629 il y a dix ans à 0,651 aujourd'hui (la note 1 représentant la parité totale).

tunisie

Elle arrive ainsi en tête des pays arabes et deuxième en région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), et ce, après Israel qui se classe 44e.

La Tunisie devance les Émirats arabes unis (120e), le Bahreïn (126e), l'Algérie (127e) et l'Egypte (134e). Quant au Maroc, il se positionne à la 136e place suivi par le Liban (137e) et l'Arabie Saoudite (138e).

Le rapport note que la région MENA est la moins bien classée de l’indice, avec un écart moyen entre les genres qui s’établit à 40%.

La région abrite également quatre des cinq pays les moins bien classés au monde en matière d’émancipation politique: le Koweït (129e), le Liban (137e), le Qatar (130e) et le Yémen (144e).

En Afrique subsaharienne, c'est le Rwanda (4e), la Namibie (13e), l'Afrique du Sud (19e), le Burundi (22e) et le Mozambique (29e) qui occupent le haut du tableau.

Au niveau mondial, c'est l'Islande qui occupe, pour la neuvième année consécutive, la première place du classement en matière d'égalité entre les sexes, avec une note globale de 0,878. Elle est suivie par la Norvège, la Finlande, le Rwanda, la Suède, le Nicaragua, la Slovénie, l'Irlande, la Nouvelle-Zélande et les Philippines qui forment le top 10 du classement.

Concernant la France, elle se retrouve à la 11e place devançant l'Allemagne (12e), le Royaume-Uni (15e) et le Canada (16e). Les Etats-Unis, eux, se retrouvent à une lointaine 49e place.

"L’inégalité entre les genres prive le monde d’un immense réservoir de talents inexploité à un moment où ce dernier est si crucial pour s’attaquer aux défis de taille et aux forces perturbatrices auxquelles nous sommes confrontés. Surmonter les préjugés –invisibles ou non –qui nous empêchent d’effacer les disparités entre les hommes et les femmes est un impératif économique et moral", déclare Klaus Schwab, fondateur et président exécutif du Forum économique mondial.

A ce rythme très lent, il faudra attendre 100 ans, estime l'organisme, pour que l'écart mondial entre les genres se résorbe. Et 217 ans pour atteindre une parfaite égalité femmes-hommes sur les lieux de travail.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.