Bouteflika: la Révolution de Novembre a été et demeure "le ciment de l'unité nationale"

Publication: Mis à jour:
BOUTEFLIKA
Algerian President Abdelaziz Bouteflika meets with his French counterpart Francois Hollande at the Zeralda private residence on June 15, 2015, in Algiers. Hollande is on a friendship and working visit to Algeria at the invitation of Algerian President, Abdelaziz Bouteflika as the two nations, once bitter foes, work ever closer to tackle regional threats from Mali to Libya. AFP PHOTO / POOL / ALAIN JOCARD / AFP / POOL / ALAIN JOCARD (Photo credit should read ALAIN JOCARD/AFP/Getty Images) | ALAIN JOCARD via Getty Images
Imprimer

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a souligné, dans un message adressé à la Nation à l'occasion de la célébration du 63ème anniversaire du déclenchement de la Révolution du 1er Novembre 1954, que la Révolution de Novembre a été et demeure "le ciment de l'unité nationale".

"En effet, la Révolution de Novembre a été et demeure le ciment de notre unité nationale", a affirmé le président Bouteflika dans son message, insistant sur le fait que cette révolution "doit demeurer un héritage rassembleur de toutes les forces politiques, économiques et sociales, chaque fois qu'il s'agira de l'Algérie avant tout".

Le président de la République a souligné, en outre, que la Révolution de Novembre "est un patrimoine que les générations actuelles ont le devoir de léguer aux générations futures, de sorte que celles-ci en nourrissent leur fierté nationale à travers les décennies et même les siècles à venir".

Le président Bouteflika a invité, à ce propos, les responsables du système national d'éducation, d'enseignement et de formation, les hommes et femmes de lettre et de culture, les moudjahidine, "acteurs et témoins de notre lutte de Libération nationale, à écrire, à vulgariser et à enseigner notre Histoire, au sein de laquelle la Révolution de Novembre demeurera une épopée incomparable".

"La lutte de libération nationale ne saurait se suffire d'une glorification limitée aux seules occasions commémoratives. Bien au contraire, elle doit nécessairement être au centre de nos enseignements, et au centre de nos productions artistiques, culturelles et médiatiques", a-t-il souligné.

Rappelant les réalisations et les progrès enregistrés par l'Algérie dans les différents domaines depuis l'indépendance, le chef de l'Etat a rappelé "la nécessité de se mobiliser pour préserver et consolider ces acquis qui ne sont qu'une étape dans la construction nationale".

"Préserver nos acquis exige de nous, dans la pluralité des options politiques, d'être capables de faire partie d'un front patriotique commun, chaque fois qu'il s'agira de l'Algérie, notamment face aux multiples menaces extérieures", a fait valoir le président Bouteflika.

Dans le même contexte, il a salué l'Armée nationale populaire (ANP), "digne héritière de l'Armée de libération nationale (ALN), qui prend en charge efficacement sa mission constitutionnelle de protection de nos frontières face au terrorisme international et au crime transfrontalier".

"Cette institution républicaine doit donc être tenue à l’abri des surenchères et des ambitions politiciennes", a souligné le président de la République, ajoutant que "l'ère des périodes de transitions est révolue en Algérie dont les institutions politiques ont été sauvegardées aux prix de dizaines de milliers de martyrs du devoir national".

A cet égard, il a rappelé que "le pouvoir se conquiert désormais aux échéances prévues par la Constitution, auprès du peuple souverain qui l'attribue par la voie des urnes, à la lumière de programmes concrets qui lui seront proposés".

Le président Bouteflika a indiqué, en outre, que "la préservation de l'héritage de nos glorieux martyrs, et notamment celle de notre souveraineté entière ainsi que nos options sociales de justice et de solidarité nous interpellent, aujourd'hui plus que jamais, pour plus d'efforts et plus d'efficacité dans le domaine économique".

"En application de mon programme et de mes directives, le Gouvernement s'est attelé à la tâche pour aller de l'avant dans la bataille du développement économique, de la pérennisation de la justice sociale, et de la préservation de la souveraineté économique", a-t-il souligné, appelant, à cette occasion, à "redoubler d'efforts dans la mère des batailles, la bataille du développement".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...