Cette entreprise japonaise a trouvé le moyen de motiver ses employés à arrêter de fumer

Publication: Mis à jour:
SMOKING CIGARETTES JAPAN
Smokers smoke cigarettes at a smoking area in Tokyo February 8, 2007. Japan Tabacco Inc. posted a 9 percent rise in profit for the nine month to December, led by growth in overseas sales and price hike, and it raised its full-year forecast by 3 percent to above market expectations. REUTERS/Issei Kato (JAPAN) | Issei Kato / Reuters
Imprimer

Une entreprise japonaise encourage ses employés à abandonner la cigarette en offrant aux non-fumeurs six journées de congé en plus par an.

Selon les salariés de la firme marketing Piala Inc, basée à Tokyo, chaque pause cigarette prend au moins 15 minutes, leurs locaux étant situés au 29ème étage d'un immeuble.

Le journal International Business Times rapporte que son directeur général Takao Asuka est convaincu que cette nouvelle politique d'entreprise aidera ses employés à stopper cette mauvaise habitude.

Il affirme, "J'espère encourager les employés à arrêter de fumer par le biais d'avantages plutôt que par des pénalités ou de la contrainte".

Une étude réalisée en 2016 a révélé que la population japonaise adulte comptait 19,8% de fumeurs. C'est également la première fois que ce pourcentage est passé en dessous des 20%, le pays continue pourtant de comptabiliser beaucoup plus de fumeurs qu'en Grande-Bretagne par exemple (17% d'adultes fumeurs soit moins d'1 fumeur sur 5).

Sur les 120 salariés de l'entreprise, seulement 30 ont déjà profité de ces congés payés additionnels depuis que ce système leur a été proposé.

Parmi eux, Hirotaka Matsushima, employé et porte-parole, a profité de ces jours de vacances supplémentaires pour partir avec sa famille le temps d'un long weekend.

"Plus tôt cette année, un de nos salariés non-fumeurs a laissé un message dans la boîte à suggestions de l'entreprise disant que les pauses cigarette causaient des problèmes", rapporte-t-il au journal britannique The Telegraph.

"Notre directeur a vu ce commentaire et l'a confirmé, nous permettons donc aux non-fumeurs d'avoir des jours de congé supplémentaires pour compenser".

Ce système insolite aurait déjà fait ses preuves, l'employé affirme qu'il aurait, en effet, encouragé quatre personnes à abandonner la cigarette.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost UK a été traduit et adapté de l'anglais.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.