Pour la Présidence, l'arabe est l'unique langue officielle et l'autoroute Est-ouest sera achevée en 2010

Publication: Mis à jour:
PRSIDENCE DE LA RPUBLIQUE
Archives
Imprimer

Depuis 2016, le "tamazight", nom désignant en Algérie les langues berbères en cours d’unification, "est également langue nationale et officielle" aux termes de l’article 4 de la Constitution. La Présidence de la République, pourtant à l’origine de l’amendement qui l’a élevé à ce rang, n’en semble pas au courant. Sur son site web, le "tamazight" est une simple "langue nationale", et l’arabe reste, comme avant 2016, la seule "langue officielle" de l’Etat.

Les défenseurs du tamazight ne doivent pas, cependant, y voir une preuve irréfutable que ledit "article 4" était une "manœuvre machiavélique" destinée à calmer les esprits en Kabylie - ou, au contraire, à plonger le pays dans une nouvelle hystérie identitaire. Si cela peut les rassurer, le site web de la Présidence n’est pas plus à la page sur bien d’autres sujets.

A l’en croire, la population algérienne ne dépasse pas 34,8 millions d'habitants. Il est vrai que c’est là un chiffre très officiel, tiré du dernier Recensement de la population en date, celui de 2008. Mais depuis 2008, le nombre d’habitants, selon les estimations de l’Office national des statistiques (ONS), qui se basent sur les taux d’accroissement naturels annuels, a atteint 41,2 millions au 1er janvier 2017, soit, tout de même, 6,4 millions d’être humains de plus (+18,4% !).

Cela va de soi, la Présidence n’est pas non plus à la page pour ce qui est du taux d’accroissement naturel de la population algérienne. Elle le situe à 1,53%, se fondant, vraisemblablement, sur les résultats du Recensement de 2008, alors que pour l’ONS, il a atteint 2,15% en 2015, soit un taux de 40% plus élevé !

En pleine campagne pour le "nouveau modèle économique", le plus étonnant, toutefois, ce sont les données économiques publiées sur le site web de la présidence. Les statistiques les plus récentes ont exactement 10 ans d’âge : les chiffres du PIB, de la croissance économique, de l’inflation, des IDE, du commerce extérieur, des réserves de change, etc. sont ceux de 2007. Et aussi incroyable que cela puisse paraître, on ne s’enorgueillit pas des "réalisations" d’Abdelaziz Bouteflika, pas plus de la Grande mosquée d’Alger que… de l’autoroute Est-Ouest, "dont la réalisation devrait être achevée à l'horizon 2010" et qui viendrait renforcer un réseau autoroutier "faible", de seulement "quelques centaines de kilomètres" !

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...