Le mercredi, le musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain sera désormais gratuit pour les jeunes

Publication: Mis à jour:
MM6
Facebook / Musée Mohammed VI
Imprimer

CUTURE - Dans le cadre de l'inauguration ce 31 octobre de l'exposition "De Goya à nos jours", Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées (FNM) a annoncé ce mardi matin plusieurs nouveautés et directives destinées à promouvoir l'accès à la culture pour tous.

L'entrée au musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain sera dorénavant gratuite pour tous les jeunes scolaires et étudiants chaque mercredi, en plus des vendredi déjà gratuit pour tous les nationaux et Marocains résidents à l'étranger. "L'art contribue à une meilleure connaissance de l'autre. En ces temps difficiles de violences et d'incompréhensions, il nous reste un chemin à suivre: celui de la culture", a déclaré Mehdi Qotbi lors de la conférence de presse donnée ce matin au sein du musée.

L'initiative, décidée ce matin même par le président de la FNM, comme il le précise lors de son discours, s'inscrit dans une politique de démocratisation de la culture au Maroc pour favoriser son accès au plus grand nombre. Elle sera effective dès demain et permettra aux étudiants de parcourir toutes les salles du musée. L'exposition "De Goya à nos jours" sera par ailleurs en accès libre et gratuite au grand public durant les deux prochaines semaines.

Mehdi Qotbi a détaillé quelques bribes du projet de réhabilitation des musées par la Fondation et son équipe, annonçant par ailleurs la réouverture prochaine du Musée national de la céramique de Safi, du Musée national du tissage et du tapis ainsi que du Musée des Confluences Dar El Bacha, tous deux situés à Marrakech. "Aucune région du Maroc ne sera oubliée, c'est la volonté du roi Mohammed VI de faire rayonner notre patrimoine à travers tous le pays", ajoute-t-il.

Parmi les autres promesses, le musée annonce qu'il accueillera en avril prochain des oeuvres de Picasso, Matisse, Dali, Miró et Braque, généreusement prêtées par le Centre Georges Pompidou de Paris dans le cadre d'une exposition exceptionnelle au Maroc.

LIRE AUSSI: