En défense de la mémoire des hommes de 1954

Publication: Mis à jour:
PHOTO FILS BENMALLEM
DR
Imprimer

C’est la commémoration du 63 eme anniversaire du déclenchement de la lutte de libération nationale que la famille Ben Maalem a choisi pour remettre l’arme de poing que le général-major Hocine Ben Maalem portait durant la lutte au Musée du Moudjahed. Ancien chef de la 4e Région militaire et ancien directeur de cabinet de la présidence de la République, le général major est décédé le 11 novembre 2016.

Secrétaire du Colonel Amirouche durant la guerre de libération, Hocine Ben Maalem est né à Kelâa Nath Abbas en 1939. Il a rejoint le maquis lors de la grande grève de mai 1956 avant de recevoir l'ordre d’aller faire des études au Moyen Orient. De 1959 à l’indépendance, il a intégré les troupes des frontières à Ghardimaou.

Il a entamé après l'indépendance une longue carrière militaire durant laquelle il a assuré, entre autres, le commandement de la 4e Région militaire et plus tard la direction de cabinet de la présidence de la République.

En 2014, il publie ses mémoires dans un ouvrage intitulé « Les mémoires du général-major Hocine Ben Maalem, La Guerre de Libération Nationale » aux Editions Casbah. Cette première partie est le récit du parcours d’un homme qui est incontestablement un acteur d’un moment fort de l’histoire de l’Algérie. L’auteur comptait entreprendre l’écriture de la seconde partie de ses mémoires consacrées aux grands événements qui ont jalonné sa vie professionnelle après l’indépendance.