Ascension: une Algérienne à l'Everest, le défi réussi d'Imene Aït Oumeziane

Publication: Mis à jour:
IMENE AIT OUMEZIANE
APS
Imprimer

Ayant pris son courage à deux mains, Imene Aït Oumeziane a réussi le défi d'atteindre le camp de base népalais du mont de l'Everest culminant à 5364 mètres d'altitude, avant de brandir avec "fierté" l'emblème national.

Cadre au sein d'une entreprise, Imene Aït Oumeziane est devenue la première femme algérienne à réaliser un tel exploit, trois ans après que l'idée de faire le grand pas lui a germé dans l'esprit.

"Je suis une personne avide de réaliser ses rêves et pleine d'ambitions. J'ai pris mon courage à deux mains et je me suis préparée pour réaliser ce défi. Un matin, je me suis réveillée et je me suis dit +Pourquoi pas l'Everest ?+ C'est à partir de cet instant que le projet a pris forme", a-t-elle indiqué.

Et d'enchaîner : "A vrai dire, j'ai été sollicitée il y a trois années pour une action caritative au profit de l'Unicef, je n'ai pas hésité à accepter le défi de l'Everest. J'étais tellement excitée et impatiente d'être sur place".


Lukla, là où tout a commencé

Arrivée à Lukla, un village de la région du Khumbu au Népal, Imene Aït Oumeziane, assoiffée d'aventure, ne savait pas réellement ce qui l'attendait et que la route menant vers le camp de base de l'Everest allait être si dure.

"Au début du trekking, en compagnie de plusieurs aventuriers, on marchait les yeux rivés vers un décor naturel exceptionnel, mais au fil des kilomètres, ça devenait plus difficile notamment avec les descentes et les montées, c'est là où l'ascension commençait à être plus compliquée, on sentait les pieds lourds. Il a fallu marcher 150 km pour atteindre le camp de base", a-t-elle raconté à la radio nationale.

"Très fatiguée", l'ascensionniste atteint enfin le camp de base de l'Everest, pour laisser place à des moments pleins d'émotions.

"J'étais pressée à l'idée de brandir le drapeau national. En arrivant en haut, je sentais de la fierté, j'étais très contente. Nous nous sommes donné l'accolade pour exprimer notre joie d'être là, je voyais mon but se réaliser. Je suis rentrée samedi en Algérie et je n'imaginais pas que mon aventure allait faire le buzz notamment sur les réseaux sociaux", a-t-elle conclu, révélant au passage que son prochain défi était de découvrir l'Amérique du Sud.

Neuf années avant la performance réalisée par Imene Aït Oumeziane, Nadir Dendoune était devenu le premier Algérien à gravir l'Everest, atteignant le sommet haut de ses 8848 mètres le 25 mai 2008.

Le Népalais Tensing Norgay et le Néo-Zélandais Edmund Percival Hillary sont les premiers hommes à avoir gravi l'Everest, le 29 mai 1953, lors d'une expédition britannique dirigée par le général de brigade John Hunt. L'Everest est une montagne située dans la chaîne de l'Himalaya, à la frontière entre le Népal (Sagarmatha) et la Chine (Tibet). Son sommet est identifié comme le plus haut du monde au-dessus du niveau de la mer.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...