Sous la pression des smartphones, Nikon ferme son usine chinoise d'appareils photo

Publication: Mis à jour:
NIKON CAMERA
A Nikon Corp. D5 digital single lens reflex (DSLR) camera body sits on display at the Nikon stand, during the Photokina photography trade fair in Cologne, Germany, on Tuesday, Sept. 20, 2016. Photokina imaging trade fair takes place from September 20-25. Photographer: Krisztian Bocsi/Bloomberg via Getty Images | Bloomberg via Getty Images
Imprimer

Le japonais Nikon a annoncé lundi la fermeture de son usine en Chine fabricant des appareils photo compacts, une nouvelle illustration des difficultés de ce segment, dévasté par la concurrence des smartphones et leurs capteurs d'images intégrés.

Nikon, l'une des marques de référence du secteur, a décidé d'arrêter immédiatement la production dans son usine Nikon Imaging China (NIC) qui emploie près de 2.300 personnes à Wuxi, près de Shanghai (est).

"Ces dernières années (...) en raison de l'essor des smartphones, le marché des appareils photo compacts a diminué rapidement, conduisant à un déclin significatif du niveau d'activité de NIC et créant une situation économique difficile", a justifié Nikon dans un communiqué.

Nikon a ajouté s'attendre à un coût d'environ 7 milliards de yens (près de 53 millions d'euros au cours actuel) en raison de cette fermeture d'usine. La Chine restera toutefois l'un de ses marchés clé pour ses activités commerciales, a-t-il précisé.

Il possède toujours par ailleurs d'autres usines fabriquant des appareils photo, notamment au Japon et en Thaïlande.

Pour compenser l'effondrement de ce marché il se réoriente depuis plusieurs années vers les équipements de précision pour l'industrie et le médical, mais il reste en difficulté: il a posté un bénéfice net en chute de 40% au premier trimestre de son exercice 2017/18.

Ses résultats du deuxième trimestre sont attendus le 7 novembre.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...