Oued Ellil : Tous les détails d'une cérémonie de mariage qui a viré au cauchemar

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Des vitres cassées, des tables renversées, des flaques de sang retrouvées et des gens paniqués qui erraient dans une salle de fête. Ce sont les images choquantes d'une vidéo largement diffusée sur les réseaux sociaux attestant d'une terrible soirée de mariage qui a très mal fini.

Que s'est-il passé ?

C'était dans la soirée du 29 au 30 octobre 2017, quand un mariage célébré dans une salle de fête à Oued Ellil (gouvernorat de Manouba) a tourné au drame. "Tout semblait normal jusqu'à ce que deux délinquants ont tenté de s’introduire dans la salle des fêtes pour faire des braquages" témoigne une proche du marié dans une déclaration accordée à Mosaïque Fm.

"Une fois refoulés, ils sont revenus avec du renfort" ajoute-t-elle. Munis d’armes blanches, ils auraient été plus d'une quinzaine à s'être introduits dans la salle et agressé plusieurs invités, précise un autre témoin à Kapitalis.

Plusieurs bijoux, téléphones portables et des sommes d'argent ont été dérobés par les malfrats, indique la soeur du marié à Jawhara Fm.

Plusieurs blessés, même le marié n'a pas été épargné

"Mon oncle a reçu un coup sur la tête" explique la cousine du marié dans un post publié sur sa page Facebook. Un des assaillants l’a frappé avec une barre de fer avant de lui jeter une pierre sur la tête. Même le gaz paralysant a été utilisé lors de cette attaque. Plusieurs invités ont été aussi grièvement blessés.

"Mon père a été sauvé d’une mort certaine" réplique une autre invitée à Mosaïque Fm. Ce dernier a été transporté en urgence à l'hôpital et a subi une intervention chirurgicale.

Même le marié a été violemment agressé. "Il a été blessé à l'œil et a eu plusieurs points de suture" ajoute la cousine du marié.

D'autres ont réussi à se barricader à l'intérieur de la salle

Paniqués, d'autres ont réussi à se barricader à l’intérieur de la salle. Ils ont essayé de bloquer les portes et se sont réfugiés dans les toilettes.

Quant au gardien de la salle des fêtes, il a pris la fuite laissant libre voie aux assaillants de saccager les voitures des invités garés au parking.

La police tarde à venir

D'après la cousine du marié, l'intervention sécuritaire a pris du retard. "Il a fallu plusieurs tentatives pour pouvoir lancer un appel de détresse à la police" explique-t-elle. "Il s’est avéré qu’un de leur collègues célébrait aussi son mariage juste à côté de cette salle", précise la jeune fille à Mosaïque.

Les détails du ministère de l'Intérieur

Dans un communiqué rendu public ce lundi 30 octobre, le ministère de l'Intérieur est revenu sur cet incident.

Le ministère indique qu'une dispute est survenu à 02h00 du matin, devant la salle des fêtes Yasmine, à Oued Ellil entre dix personnes, faisant partie de la cérémonie, et deux personnes de la délégation d’Oued Ellil qui étaient munies d’armes blanches.

La situation a vite évolué et l'accrochage entre eux est devenu plus violent. Un deuxième groupe est venu soutenir les suspects. D'après le ministère, ces derniers ont saccagé la salle, vandalisé les voitures stationnées devant la salle des fêtes et volé un magasin de sport qui se trouve aux alentours.

Le ministère ajoute que trois personnes ont été blessées et transférées à l’hôpital Charles Nicolle pour recevoir les soins nécessaires.

Des personnes arrêtées

Le ministère de l'Intérieur a fait savoir que des patrouilles de la garde nationale se sont rendues sur les lieux. Les deux suspects ont été arrêtés, sur ordre du parquet. Une action en justice a été déclenchée à leur encontre pour "agression violente, et atteinte aux biens privés d’autrui". Les recherches se poursuivent, également, pour arrêter les autres suspects.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.