Le musée central de l'armée baptisé du nom du défunt président de la République Chadli Benjedid

Publication: Mis à jour:
MUSE CENTRAL ARME
Facebook
Imprimer

Le musée central de l'armée a été baptisé par le commandant de la première région militaire, le Général-Major Habib Chentouf du nom du défunt moudjahid et président de la République Chadli Benjedid.

musée central armée

La cérémonie a eu lieu dimanche 29 octobre en présence de l'épouse du défunt à Riadh el Feth.

Ancien Moudjahid, militaire de carrière, membre du conseil de la Révolution de juin 1965 à décembre 1976, son accession à la magistrature suprême est décidée par le conclave du Parti unique comme unique candidat à la succession du défunt Houari Boumediène, décédé le 27 décembre 1978. C'est ainsi que le le 7 février 1979, il devient troisième président de la République algérienne démocratique et populaire. Il a occupé au même moment les postes de ministre de la Défense et secrétaire général du FLN.

Né le 1er juillet 1929 dans la commune de Bouteldja, wilaya d'El Tarf, dans le nord-est du pays, il fait libérer, pendant son mandat, le premier président de la République, Ahmed Ben Bella, emprisonné par Boumedienne depuis le coup d'État de 1965. Après l'instauration du pluralisme par la constitution de février 1989, il autorise le retour en Algérie des opposants historiques notamment les défunts Hocine Aït Ahmed et Bachir Boumaza.

Sous la pression des militaires, il démissionne de la présidence de la République le 11 janvier 1992 entre les deux tours des élections Législatives avortées de 1991.

Il restera, depuis, dans l'anonymat jusqu'à sa mort le 6 octobre 2012 à l'hôpital militaire Aïn Naâdja d'Alger.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...