Sommet UA-UE d'Abidjan: participation confirmée de la RASD

Publication: Mis à jour:
WESTERN SAHARA
A man takes part in a demonstration in support of Western Sahara's independence, in Madrid November 16, 2014. Thirty-nine years after Spain left Western Sahara in the hands of Moroccan troops, two thirds of its territory still remain under the rule of Rabat. The leader of Polisario Front and president of the The Sahrawi Arab Democratic Republic, Mohamed Abdelaziz, demanded the mediation of Spanish authorities in a conflict that started when the former colony was abandoned days before the death o | Juan Medina / Reuters
Imprimer

La République arabe sahraouie démocratique (RASD) sera présente au Sommet UA-UE prévu fin novembre à Abidjan (Côte d'Ivoire), et ce après avoir reçu une invitation de la part du bureau du Président de l'UA à l'instar de tous les pays membres, a indiqué samedi un communiqué du ministère sahraoui de l'Information.

"La RASD a reçu une correspondance le 27 octobre de la part de la Commission de l'UA (bureau du président), à la lumière d'une note de la Côte d'Ivoire invitant tous les Etats membres de l'UA, sans exclusive, à participer au 5e Sommet participatif qu'abritera Abidjan les 29 et 30 novembre 2017, et ce conformément à la décision du Conseil exécutif (conseil des ministres des affaires étrangères) prise lors de la tenue de sa session extraordinaire le 16 octobre en cours à Adis Abeba", précise le communiqué.

"La côte d'Ivoire, pays organisateur, assurera la participation de tous les Etats et prendra toutes les mesures nécessaires au bon déroulement des travaux de ce sommet", précise la correspondance.

La RASD saisit l'occasion pour féliciter l'UA et l'ensemble des peuples africains et réaffirme son entière conviction que le sommet sera couronné de succès et offrira l'opportunité de renforcer la coopération entre l'UA et l'UE", souligne el communiqué.

La RASD estime qu'"avec sa clairvoyance et la sagesse de ses dirigeants, l'UA représente désormais un partenaire respecté par les peuples africains et dans ses relations avec les partenaires étrangers", ajoute la même source.

L'UE et l'UA se sont accordés sur la "relabellisation" du prochain sommet entre Européens et Africains. Elles ont adopté la dénomination "Sommet UA-UE", connu auparavant sous l'appellation "Sommet UE-Afrique".

Cette convergence entre l’institution panafricaine et l’institution européenne, vient ainsi mettre en échec les manœuvres et les pressions exercées par le Maroc sur l’institution européenne directement, ou par le biais de pays européens qui lui sont favorables, afin d’exclure du prochain Sommet la République arabe sahraouie démocratique (RASD), pays fondateur de l’Union africaine avec lequel le Maroc a accepté de siéger en adhérant à l’institution panafricaine et en procédant à la ratification de son Acte constitutif, sans conditions et sans réserves.

Une délégation de l'UA a tenu septembre dernier, dans le cadre des travaux du comité conjoint chargé de préparer le 5e sommet UE-UA, des réunions de travail avec le Groupe africain des ambassadeurs à Bruxelles et a eu des entretiens avec de hauts responsables du Service européen pour l’action.

La délégation de l'UA a précisé, à ce titre, que des invitations pour participer au dit Sommet seront envoyées aux 55 Etats membres de l’UA.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.