L'OCP dément "catégoriquement" être à l'origine de problèmes respiratoires ressentis par les populations riveraines à Safi

Publication: Mis à jour:
OCPSAFI
ocpgroup.ma
Imprimer

DÉMENTI - L'Office chérifien des phosphates (OCP) dément "catégoriquement" être à l’origine de quelconque problèmes respiratoires ressentis par les populations riveraines de Safi dans le courant de la journée de samedi 28 octobre.

L'OCP a publié une mise au point relayée par la MAP. Réagissant à des informations véhiculées par des médias faisant état de nombreux cas de gênes respiratoires à Safi, samedi, ayant nécessité des admissions aux urgences hospitalières de la ville et qui seraient causées par "des émanations de gaz provenant de ses installations", l'OCP affirme que "durant la période susmentionnée, les installations OCP de Safi étaient en fonctionnement normal".

La veille le site Lakome avait notamment affirmé que "des dizaines de personnes se sont évanouis, vendredi soir, après avoir inhalé du gaz provenant du complexe de phosphate de la ville".

"Certaines photos publiées ont même été sorties de leur contexte, car datant de plusieurs années", précise l'Office, rappelant que "dès 2011, l’OCP a mis en place un système de pilotage de fonctionnement de ses lignes de production dont l’objectif est de maîtriser à tout moment, la qualité de l’air et protéger la population riveraine".

Ce système repose sur divers scénarios de fonctionnement liés aux prévisions météorologiques (température, vitesse et sens du vent...) et pilotés par un comité dédié.

"Dans un souci de protection des populations installées dans les zones limitrophes de ses installations, OCP dispose également d’une station mobile de mesure de la qualité de l’air, pour s’assurer du respect des normes en matière de qualité de l’air", conclut l'Office.

LIRE AUSSI: