Lancement du premier établissement d'enseignement supérieur privé en Algérie

Publication: Mis à jour:
CLASSROOM SCHOOL
Picture of an empty classroom taken at the university of Mont-Saint-Aignan, near Rouen, northwestern France, on October 11, 2017. / AFP PHOTO / CHARLY TRIBALLEAU (Photo credit should read CHARLY TRIBALLEAU/AFP/Getty Images) | CHARLY TRIBALLEAU via Getty Images
Imprimer

L'Institut de management d’Alger (IMAA) devient officiellement le premier établissement privé de formation supérieur en Algérie. Il s'agit donc de la première "université privée" à avoir obtenu un agrément de la part du ministère de l'enseignement supérieur. Les étudiants inscrits pourront alors être diplômés de licences et des masters reconnus en Algérie, précise une des responsables de l'IMAA contactée par le HuffPost Algérie.

Pour le moment, seules des licences en marketing, en management, en finance et comptabilité pourront être attribuées. L’établissement a été agréé par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique mercredi dernier, rapporte le quotidien El Watan. Cet institut offre des enseignements en français et anglais et permet aux étudiants de choisir la langue dans laquelle ils souhaitent recevoir leur formation.

Il faut rappeler que le fonctionnement des universités privées est régi par un règlement précis, énoncé dans le le Journal officiel datant du 13 novembre 2016. En effet, il est stipulé que toutes les formations peuvent être enseignées, à l'exception des sciences médicales. Il a également été précisé que seuls les directeurs et le responsables pédagogiques de nationalité algérienne sont autorisés à ouvrir un établissement privé de formation supérieur.

Le ministère de l'Enseignement supérieur avait donné le feu vert pour la création d’universités privées en 2016. Selon le ministre de l’Enseignement supérieur, Tahar Hadjar, ces établissements ne pourront pas offrir plus de 1000 places pédagogiques.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.