Rescapé, une quête des origines et des identités fragmentées de Jean-Pierre Gorkynian

Publication: Mis à jour:
RESCAP
Collage
Imprimer

Il s’appelle Youcef mais il aurait pu s’appeler Noé pour bien porter son nom. Youcef est un rescapé de fragments de sa propre histoire et celle de ces ancêtres. Il porte en lui cet héritage du père venu se réfugier dans les neiges du Quebec loin des rayons brulants du Moyen Orient.

Youcef se sait porteur d’un message mais lequel ? Il tente de le coucher chaque soir à coup de coke et de valium sur une feuille blanche qui finit par être jetée avec rage au fond d’une boite.

Youcef ce québéquois bien intégré, plutôt bon job, et une promesse d’avenir est pourtant très mal dans sa peau. Cette peau qu’il veut changer mais pour quelle autre ?

Des déchirements identitaires des siens se cristallisent sur ces feuilles de papiers jetés au fond d’une boite. Appartient-il réellement à cette terre enneigée les trois quarts de l’année ou rêve-t-il de connaitre la terre de ses ancêtres et son soleil brûlant ? A quelle terre appartient-il ?

Traditions ancestrales que tente de faire vivre un oncle qui refuse de fondre dans la vie occidentale, et la vie imposée par un père qui veut l’extirper du destin qu’il a connu s’entrechoquent en lui et l’empêche d’être l’Homme qu’il veut.

L’inspiration autobiographique est certainement très forte dans ce roman. L’angoisse qui le tenaille est-elle sûrement celle qui a accompagné l'auteur un bout de chemin. A-t-il décidé de la libérer à travers Youssef, le personnage central de son roman ?
Né à Montréal, de parents Syriens ayant émigré vers le Grand Nord afin d'offrir à leurs enfants une meilleure qualité de vie, Jean-Pierre Gorkynian est un ingénieur diplômé de l'École polytechnique de Montréal. Comme son héro, lui aussi a toujours rêvé de devenir écrivain.

Rescapé édité chez l’éditeur québéquois fait partie des livres que présente la délégation et l’ambassade du Canada au salon international du Livre d’Alger.

A travers sa présence au Sila, l’auteur espère "établir des liens avec des auteurs, penseurs et intellectuels animés par les enjeux de l'arabité, voire de l'arabitude." Sur le point de signer son premier long métrage et sur le point de terminer son second roman, Jean-Pierre Gorkynian espère qu’il réussira ainsi "développer et consolider des contacts dans diverses formes d'arts, dont le cinéma et le théâtre, deux champs de pratique qui m'intéressent beaucoup."

De retour de Syrie, l’auteur a-t-il réussi à mettre en place les pièces du puzzle qui lui manquaient? "C’est l’histoire de quelqu’un qui rêve d’écrire un roman. C’est une histoire chargée de luttes, de découvertes, de triomphes et de déceptions. C’est l’histoire d’un amazigh, d’un " homme libre"", écrit cet héritier d’un monde visiblement plus grand que toutes les tentatives d’effacement.

Jean-Pierre Gorkynian signera son roman le 2 novembre prochain au stand de l’ambassade au SILA.

"Rescapé", par Jean-Pierre Gorkynian, VLB éditeur, 136 pages.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...