Quelqu'un a installé une plaque commémorative là où Trump s'est vanté d'attraper les femmes par le "pussy"

Publication: Mis à jour:
Imprimer

ÉTATS-UNIS - Un mémorial inédit et satirique. Ce vendredi 27 octobre, une plaque commémorative a été déposée sur le parking des studios de la chaîne NBC, aux Etats-Unis. Sur celle-ci y est écrit: "A cet endroit, en septembre 2005, Donald J. Trump s'est vanté d'avoir commis une agression sexuelle. En novembre 2016, il a été élu président des Etats-Unis".

Un message plutôt clair, accompagné d'un drapeau américain. La photo de cette plaque a été publiée sur Facebook par Seth Gottlieb, directeur des effets spéciaux du film "Legends of Tommorrow". Il précise que ce sont les producteurs du film qui sont à l'origine de cette initiative.

Phil Klemmer, l'un d'entre eux, a révélé sur Twitter que le retrait de cette plaque par des membres du studio a pris 15 minutes.

"Quand tu es une star, elles te laissent faire"

En octobre 2016, le Washington Post a publié une vidéo, datant de 2005, dans laquelle l'actuel président des Etats-Unis plaisante sur sa façon d'aborder les femmes, avec l'ancien animateur de NBC Billy Bush, licencié depuis.

Les caméras qui suivent le milliardaire sont alors installées à l'extérieur du bus qui le transporte, mais les micros sont, eux, ouverts à intérieur du véhicule. Et ça, Donald Trump semble l'avoir oublié, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

"Elle était à Palm Beach et j'ai tenté le coup, pour tout te dire. J'ai bien essayé, mais ça a été un échec, je l'avoue. J'ai essayé de la b****r, elle était mariée", raconte Trump qui connaît à l'époque une célébrité nouvelle grâce à son émission de télé-réalité "The Apprentice".

"J'ai essayé lourdement. Elle voulait de nouveaux meubles alors je l'ai emmenée faire les magasins. J'ai mis le paquet, mais je n'ai pas réussi car elle était mariée. Et il y a peu, je l'ai recroisée avec ses faux nichons et tout. Elle a complètement changé de look!" continue-t-il alors que l'animateur Billy Bush qui l'accompagne semble hilare.

Alors que leur car arrive à destination, les propos crus et dégradants reprennent de plus belle au moment où Donald Trump aperçoit Arianne Zucker, une actrice de Days of Our Lives ("Des jours et des vies" ndlr) venue l'accueillir.

"Il faut que je prenne des Tic-Tac au cas où je commence à l'embrasser. Je suis automatiquement attiré par les beautés... je les embrasse tout de suite, c'est comme un aimant. Je les embrasse, je n'attends même pas", assure Donald Trump. "Et quand tu es une star, elles te laissent faire. Tu fais tout ce que tu veux. Tu peux les attraper par la c****e", se vante le milliardaire, redoublant de vulgarité.

Ce n'est pas la première fois que cette conversation est commémorée. En mars 2017, des affiches de Donald Trump avec les citations de son "monologue d'agression sexuelle" avaient été collées à New York.

LIRE AUSSI: