Le taux de participation aux élections locales sera plus importants qu'aux Législatives, selon le SG du RND, Ahmed Ouyahia

Publication: Mis à jour:
AHMED OUYAHIA
NurPhoto via Getty Images
Imprimer

A deux jours du début officiel de la campagne électorale, l’émission Hiwar Al Saaa ( le dialogue de l’heure) sur A3 de la télévision algérienne, a reçu dans la soirée du vendredi 27 octobre, Ahmed Ouyahia sous sa casquette de secrétaire général du Rassemblement démocratique national (RND.

Le premier responsable du RND a mis l’accent sur l’importance des élections locales et le rôle des instances élues locales dans la gestion du quotidien des algériens.

Le Rassemblement National Démocratique (RND) participera aux élections locales avec 48 listes pour les APW et 1521 listes pour les APC.

Le Secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, a indiqué que son parti tablait sur les jeunes qui représentent la majorité candidats. Il a indiqué que 69 % des candidats sont âgés de moins de 45 ans, 90 % ont un niveau universitaire, tandis que le nombre de femmes a atteint 24 %, tout en sachant qu’il y a 800 communes où la loi n’exige pas de femmes dans les listes.

Le SG du RND a exprimé dans ce sillage son insatisfaction du nombre global de femmes présentés par son parti indiquant que la campagne dans certaines régions reculées ne peut être faite qu’avec ces femmes militantes qui auraient eu leur place dans les listes y compris dans les communes où la législation ne l’exigeait pas.

Abordant la question de la participation au scrutin du 23 novembre, Ouyahia a souligné que la nature même des Locales incite les citoyens à une plus grande participation. C’est vrai que c’est une pratique qui engendre un manque de confiance des citoyens.

Ahmed Ouyahia assure, dans ce sillage, que son parti fera de son mieux pour améliorer la participation», vu que les élections locales mobilisent toujours mieux que les Législatives. Il a précisé, à ce propos, que la question de l’abstention ne devrait pas complexer les partis algériens. "Ce taux de participation relativement bas n’est pas propre à l’Algérie", a soutenu Ouyahia en citant des exemples d’élections aux Etats-Unis ou dans des pays européens.

Interrogé sur l’absence des appels au boycott, Le SG du RND expliquera cette donne par les remous qu’ont connus les partis qui se sont abstenus dans les précédents rendez-vous électoraux. "Un militants dont le parti ne s’implique dans aucune élection ne voit pas l’utilité de son militantisme, comment peut-on appliquer son programme si on refuse de prendre part aux élections", s’est-il interrogé.

Répondant aux accusations de partialité de l’administration et le "traitement" de faveur dont bénéficierait le RND, Ahmed Ouyahia a soutenu que son parti a eu sa part de rejet de dossier de candidature au même titre que les autres partis politique, une preuve, pour lui que son parti n’est pas "favorisé". Quant à la bipolarité de la vie politique (RND-FLN), il l’expliquera par la présence de ces partis sur le terrain.

Ce soir, l’émission recevra le Secrétaire Général du FLN, Djamel Ould Abbes.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...