Lutte anti-terroriste: coopération scientifique entre l'Otan et l'Algérie pour la création d'un système de détection

Publication: Mis à jour:
RADAR
Radar | alengo via Getty Images
Imprimer

L'Algérie et l'Organisation du traité de l'Atlantique-nord (OTAN) ont lancé jeudi 26 octobre 2017 un projet de conception d'un système de détection et d'imageries terahertz, devant servir dans la lutte anti-terroriste. Selon un communiqué de cette organisation internationale, ce projet de recherche, soutenu par le programme scientifique "Science for Peace and Security" (SPS) de l'OTAN, réunit l'Université française Savoie Mont-Blanc, l'Ecole Militaire Polytechnique d'Alger et l'Institut royal suédois de technologie KTH.

Ces trois établissements collaboreront dans la conception et le développement d'un système "innovant" de détection et d'imageries terahertz, "capable de détecter des objets dangereux comme des armes dissimulées ou des explosifs", explique l'OTAN sur son site Internet.

Ce système, qui sera installé à l'Ecole Militaire Polytechnique de Bordj El Bahri, pourrait également "protéger les endroits vulnérables contre les menaces terroristes tels les aéroports, les gares, les infrastructures critiques ainsi que les bâtiments gouvernementaux".

"Cette technologie de pointe", selon les propos des dirigeants de ce projet, "constituera une base importante pour la poursuite de la recherche scientifique dans ce domaine en Algérie". Le Dr. Mohamed Lazoul de l'Ecole polytechnique et co-directeur de ce projet a déclaré, cité par la même source, que "ce système améliorera les capacités de notre institution dans la lutte contre le terrorisme".

M. Lazoul a estimé que ce projet de recherche ne manquerait pas non plus de faciliter "un partage important d'expertise et de savoir-faire dans le domaine de la détection et de l'imagerie térahertz", un domaine scientifique, selon le professeur français Jean-Louis Coutaz, "qui a connu des progrès technologiques rapides et un intérêt croissant pour son application potentielle dans plusieurs domaines, notamment la sécurité".

Le suédois Deniz Beten, docteur et conseiller principal en matière de coopération SPS et de partenariat, a de son côté affirmé que "ce projet SPS fournira pour la première fois des capacités d'imagerie terahertz pour l'Algérie".

La bande de fréquence des térahertz désigne les ondes électromagnétiques qui s'étendent de 100 GHz à 30 THz. Les rayonnements térahertz ont un pouvoir pénétrant très fort, permettant par exemple de voir à travers de nombreux matériaux non conducteurs (tels que la peau, les vêtements, le papier, le bois, le carton, les plastiques…).

L'exploration de cette bande de fréquences a abouti à des avancées notables dans plusieurs domaines, allant de l'imagerie, la détection et l'inspection des produits à la spectroscopie chimique, l'astronomie, la télécommunication, la caractérisation des matériaux aux applications médicales.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.