Malca dévoile enfin son nouveau clip (et on adore)

Publication: Mis à jour:
MALCA
facebook.com/iammalca/
Imprimer

MUSIQUE - Malca, le jeune prodige casablancais, a encore frappé. L'auteur-compositeur et producteur marocain de 28 ans vient de dévoiler le clip de son nouvel EP, baptisé "Casablanca Jungle". Fidèle à son univers psychédélique, décomplexé et faussement kitsch, il nous plonge dans le monde sombre mais festif de la jeunesse casablancaise.

Subtile mélange de raï, de chaabi, de pop et d’électro, qui donne un résultat surprenant, Malca signe avec "Casablanca jungle", un nouveau titre au genre musical hybride. A mi-chemin entre le style Daft Punk, Pharrell Williams et Cheb Hasni, le jeune chanteur est bien parti pour devenir une vraie signature de la scène électro-pop marocaine.

Après "She Get’s Too High" et "Ya Layli", le phénomène Malca revient avec un nouveau son addictif accompagné d'un clip à l'esthétique parfaite. Dans la vidéo, on reconnaît certaines pièces signées par le couturier Yassine Morabite, comme le bomber avec des visages de poupées voilées ou encore le pull en damier brillant, noir et or.

Très inspiré par les clips chaabi des années 80, l'artiste a choisi de mettre en avant des jeunes filles et garçons appartenant à la classe populaire casablancaise, enchaînant les pas de danse et les cascades en scooter dans une ambiance enfumée au coeur d'une maison traditionnelle marocaine.

Just arrived in Casablanca 🇲🇦🌴 Happy New Year, with lots of love and tenderness 🎉

Et opslag delt af LD Malca (@iammalca) den

HuffPost Maroc: Que représente Casablanca pour vous ?

Malca: Casablanca est la ville où j’ai grandi, c’est une ville complexe socialement qui tient son lot de paradoxes et de contradictions, et qui est, l’anti carte postale du pays, ce qui en fait à mon sens tout son charme. C’est une ville schizophrénique, jeune, métissée où se marient à la fois, vestiges de l’empire colonial français, fantasmes d’un american dream où l’ultra-capitalisme est dominant, et grosses infrastructures empruntées au Moyen-Orient un chouia vulgaire… Pour un jeune homme comme moi obsédé par le rapport Orient/Occident, c’est un réservoir d’histoires sans limites.

Casablanca ! Can't wait to see you guys ! #khamsa

Et opslag delt af LD Malca (@iammalca) den

Comment décririez-vous votre style musical?

Je décris souvent ma musique comme un crossover pop et électronique qui réunit R'n'B psychédélique et romantisme du Maghreb/Moyen-Orient. J’ai essayé de faire une musique authentique et intemporelle qui emprunte autant à des artistes comme The Weeknd et Tame Impala qu’à des classiques comme Hasni ou Samira Said, pour ne citer qu’eux.

Parlez-nous de "Casablanca Jungle"...

Cet EP est clairement la version beta de mon album à venir, il parle de ma génération vivant dans un pays de culture arabe, de son identité plurielle, de son envie de liberté, de rupture avec les traditions de nos aînés ainsi que son rapport à la femme moderne. Le premier extrait "Casablanca Jungle" exprime l’espoir et la frustration d’une génération qui n’a jamais su se situer dans une jungle urbaine où les quartiers californiens se confondent avec les bidonvilles.

LIRE AUSSI: