Madrid applique le 155, les Catalans déclarent unilatéralement l'indépendance

Publication: Mis à jour:
CATALONIA
People holding Esteladas (Pro-independence Catalan flag) gather outside the Catalan parliament in Barcelona on October 27, 2017, during a plenary session to debate a motion on declaring independence from Spain.The Catalan parliament will vote on how to respond to the central government's planned takeover of Catalan political powers following an outlawed independence referendum. / AFP PHOTO / PAU BARRENA (Photo credit should read PAU BARRENA/AFP/Getty Images) | PAU BARRENA via Getty Images
Imprimer

Le parlement catalan vient de déclarer unilatéralement l'indépendance de la Catalogne. La résolution de la coalition indépendantiste est adoptée avec 72 votes pour, 10 contre, et 2 blancs. Les 51 autres députés n'ont pas voté.

La résolution demande à l'exécutif catalan de négocier sa reconnaissance à l'étranger, alors qu'aucun Etat n'a manifesté son soutien aux indépendantistes.

Le Sénat espagnol n'a pas tardé à autoriser la mise en tutelle de la Catalogne, quelques minutes après qu'elle a proclamé son indépendance.L'application de l'article 155 de la constitution permettant la suspension de l'autonomie de la région et sa mise sous tutelle. Le gouvernement veut destituer l'exécutif régional, contrôler la police et mettre sous tutelle le parlement régional.

Une crise ouverte jamais connue par l'Espagne depuis 1977.

A la mi-journée, l'Espagne était dans l'attente de décisions historiques dans ses deux plus grandes villes: A Madrid, le Sénat débattait de la mise sous tutelle de la Catalogne. Au même moment, à Barcelone, le parlement régional commençait à siéger pour examiner une résolution visant à rompre avec des siècles d'histoire partagée. Une décision qui inquiète aussi l'Europe, un peu plus d'un an après le Brexit.

Un représentant de l'opposition, Carlos Carrizosa, du parti Ciudadanos a été le premier à s'exprimer.

Brandissant la résolution, celui-ci a déclaré au président séparatiste de la région Carles Puigdemont : "Ce papier que vous avez rédigé détruit ce qu'il y a de plus sacré, la coexistence" en Catalogne.

Dans une première réaction sur twitter, le premier ministre espagnol Mariano Rajoy a promis de restaurer "la légalité en Catalogne avant de convoquer un conseil des ministres à 17H (heure algérienne).

La dernière tentative de la Catalogne pour déclarer son indépendance remonte à 1934, lorsque le président de l'époque Lluis Companys avait proclamé une "République catalane" au sein d'une "République fédérale espagnole".

Loading...