Madrid autorisé à placer la Catalogne sous tutelle en réponse à la déclaration d'indépendance de la région

Publication: Mis à jour:
MARIANO RAJOY
Spain's Prime Minister Mariano Rajoy gives a speech during a session of the Upper House of Parliament in Madrid on October 27, 2017.The central government has invoked the never-before-used article 155 of the Constitution, designed to rein in rebel regions, as it seeks to end Catalonia's drive to break from Spain. Spain's upper house is in charge of approving or rejecting the power seizure of the semi-autonomous Catalonia region proposed by Madrid. / AFP PHOTO / OSCAR DEL POZO (Photo cred | OSCAR DEL POZO/AFP/Getty Images
Imprimer

INTERNATIONAL - Le Sénat espagnol a autorisé vendredi 27 octobre le gouvernement à appliquer des mesures de mise sous tutelle de la Catalogne et de destitution de ses dirigeants indépendantistes. Un vote qui intervient quelques minutes seulement après le vote d'une déclaration d'indépendance au parlement catalan.

Comme prévu, le chef du gouvernement Mariano Rajoy a obtenu la majorité absolue nécessaire pour approuver ces mesures de mise sous tutelle en vertu de l'article 155 de la Constitution. Il permet à l'Etat de prendre le contrôle d'une "communauté autonome si elle ne respecte pas les obligations qui lui sont imposées par la Constitution ou d'autres lois".

Mariano Rajoy a ainsi demandé "la destitution du président de la généralité de Catalogne, du vice-président et des conseillers" du gouvernement régional, sous les applaudissements des sénateurs, en majorité membres de son parti. Il a aussi assuré que son objectif était de permettre des élections régionales dans les six mois.

Plus d'informations à venir...

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.