Attentats de Madrid du 11 mars 2004: Un Marocain expulsé vers le Maroc

Publication: Mis à jour:
SPAIN 11 MARS
Police specialist inspect the wreckage of a public train near to Atocha train station in Madrid, March 12, 2004. At least 198 people were killed and over 1,400 injured in the bomb attacks in Madrid on March 11. | Kai Pfaffenbach / Reuters
Imprimer

ESPAGNE - Après avoir passé 12 ans en détention en Espagne, Saad El Harrak, condamné pour ses liens avec les terroristes responsables des attentats du 11 mars 2004, a été expulsé vers son pays d'origine, le Maroc.

Ce dernier a été remis hier aux autorités marocaines, rapporte le site ABC.

Arrêté en mai 2004, Saad El Harrak a d'abord été incarcéré pendant deux ans. Il est libéré une première fois suite à une erreur judiciaire, avant de retourner derrière les barreaux en 2007, et ce jusqu'à sa libération ce mercredi 25 octobre, rapporte El Pais.

saed el harrak

Saad El Harrak pendant son procès en 2007.

Comme l'explique El Pais, Saad El Harrak a été arrêté pour ses liens avec les terroristes responsables des attentats meurtriers du 11 mars 2004. Il aurait été en contact avec plusieurs membres de la cellule.

Saad El Harrak affirme pour sa part qu'il ne connaissait qu'un seul membre, Kounja Akcha, assurant qu'il s'agissait juste d'un collègue. Cependant les enquêteurs ont trouvé dans un sac de travail appartenant à Saad El Harrak une lettre de Kounja dans laquelle "le kamikaze affirmait qu'il voulait partir en martyre", rapporte le journal espagnol. Il sera finalement condamné pour appartenance à une bande armée.

En mars 2016, c'est Fouad El Morabit, également impliqué dans les attentats de Madrid, qui après avoir quitté la prison, après 12 ans de détention, a fait l’objet d’un ordre d’expulsion du territoire espagnol vers le Maroc. Selon Leonoticias, un autre condamné Abdelmajid Bouchar, devrait également être libéré dans les prochaines semaines et expulsé vers le royaume.

Le dernier condamné sera libéré en 2044

Au total, 118 suspects avaient été mis en examen depuis le début de l'enquête. 29 personnes seulement avaient alors été inculpées. Sur le banc des accusés, outre les quatre Marocains, il y avait un Égyptien et un Espagnol, considérés comme les principaux responsables de l'attentat. Sept autres "co-auteurs du massacre" avaient péri dans un attentat suicide à l'explosif à Leganes, dans la banlieue sud de Madrid, trois semaines après l'attentat.

L'attentat du 11 mars 2004 avait fait 192 morts et 1800 blessés, rappelle ABC. Encore 8 personnes liées à l'attaque son actuellement derrière les barreaux en Espagne. Parmi elles Jamal Zougam et Otman El Gnaoui qui ont été condamnés à 42.922 années de prison, rapporte El Pais. La justice espagnole limitant les peines à 40 ans maximum, ces derniers devraient cependant être libéré d'ici 2044.

LIRE AUSSI: