Le ministre des Finances Ridha Chalghoum évoque des difficultés dans la mise en place des caisses enregistreuses dans les cafés et les restaurants

Publication: Mis à jour:
CHALGHOUM
Tunisian newly appointed finance minister Ridha Chalghoum attends a parliamentary session ahead of a vote of confidence in the prime minister's reshuffled government, on September 11, 2017, in Tunis.Tunisian Prime Minister Youssef Chahed on September 6, 2017 announced a major cabinet reshuffle, replacing the key ministers of interior and defence. Three of 11 new faces in the 27-member government served as ministers under the rule of president Zine El Abidine Ben Ali, who was overthrown in Tunisi | FETHI BELAID via Getty Images
Imprimer

Le ministre des Finances Ridha Chalghoum a affirmé, mardi, l’existence de difficultés techniques entravant la mise en place du système de "Caisses enregistreuses" dans les cafés et les restaurants.

Lors de la réunion de la Commission de finances, de développement et de la planification, il a indiqué que "le gouvernement espérait de mettre en oeuvre ce système, dans un délai de six mois" ajoutant "qu'il s'est avéré que ce projet ne peut être réalisé que dans un délai de 3 ans", a noté Chalghoum, se référant au cas de la Belgique.

Dans sa réponse aux interrogations avancées par les députés sur l’avancement de la numérisation de l’administration en vue de faciliter le recouvrement fiscal et la lutte contre l’évasion fiscale, le ministre a indiqué que le département fera recours à un bureau d’étude doté d’une expérience dans ce domaine, afin de surmonter les difficultés rencontrées.

Il est à rappeler que l’article 48 de la Loi de finances 2016 stipule que les sociétés qui vendent des produits de consommations sur place doivent "adopter un genre de puce électronique d’enregistrement des opérations de vente permettant de déterminer le chiffre d’affaires afin de contrôler et de réduire la fraude fiscale".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.