La Banque Africaine de Développement accorde un prêt de 38 millions d'euros à la Tunisie, destiné au secteur agricole

Publication: Mis à jour:
AFRICAN DEVELOPMENT BANK
The headquarters of the African Development Bank (AfDB) are pictured in Abidjan, Ivory Coast, September 16, 2016. Picture taken September 16, 2016. REUTERS/Luc Gnago | Luc Gnago / Reuters
Imprimer

Dans un communiqué de presse, la Banque Africaine de Développement (BAD) a annoncé avoir accordé deux prêts à la Tunisie d'une valeur totale de 38,626 millions d'euros et qui seront destinés à des investissements agricoles. Ces prêts seront financés à travers l'Africa Growing Together Fund (AGTF), un fonds de financement de projets de développement en Afrique, mis en place en 2014 par la BAD et la Banque Populaire de Chine (BPC).

Le projet vise principalement à favoriser le développement des chaines de valeur agricoles en Tunisie, et cible 14 délégations du centre-ouest du pays, rattachées aux gouvernorats de Kairouan, Kasserine et Sidi Bouzid.

Ainsi, le directeur général de la BAD pour l'Afrique du Nord a déclaré que ce projet bénéficiera directement à plus de 3.500 ménages, soit environ 20.000 personnes dont 50% de femmes, et permettra de créer environ 4.600 emplois permanents au profit des jeunes et des femmes.

"Ce projet contribuera à l’amélioration des revenus et des conditions de vie des populations rurales vivant dans des zones parmi les moins favorisées de la Tunisie" lit-on dans le communiqué.

Cette initiative sera mise en œuvre entre mars 2018 et décembre 2022 et prévoit la valorisation et réhabilitation de 9000 hectares nets de périmètres irrigués des zones rurales ciblées en Tunisie, ainsi que l’aménagement de 32 km de pistes rurales.

Selon le directeur général de la BAD pour l'Afrique du Nord, ce projet contribuera également à réduire les disparités régionales en Tunisie et à améliorer les conditions de vie des populations rurales dans des zones parmi les plus défavorisées.

Toujours selon le communiqué, la création d'une dynamique de développement local fait partie des résultats escomptés de ce programme. En effet, les activités des groupements de développement agricole et des sociétés mutuelles de services agricoles seront renforcées par les formations techniques et managériales des agriculteurs, pour une gestion plus efficace de l’eau et des infrastructures d’irrigation.

Le projet facilitera également l’accès au financement à travers les mécanismes existants en plus du financement de sous-projets. Toutes ces mesures aspirent, selon la BAD, à favoriser l’investissement privé en milieu rural et soutenir la transformation agricole de la Tunisie vers une croissance plus durable.

En 2015, la Banque Africaine de Développement avait annoncé un nouveau programme de développement dans lequel elle a présenté 5 priorités, à savoir: éclairer et fournir de l’énergie à l’Afrique, nourrir l’Afrique, industrialiser l’Afrique, intégrer l’Afrique, et améliorer la qualité de vie des Africains. Ainsi, ce projet en faveur de la Tunisie répondra, selon le communiqué, à deux priorités: "nourrir l’Afrique" et "améliorer les conditions de vie des Africains".

Le portefeuille actuel de la BAD en Tunisie totalise environ 1,5 milliard d’euros, répartis entre le secteur public et privé. Des opérations de dons financées par le Fonds d’assistance technique pour les pays à revenu intermédiaire, sont également prévues. Le secteur financier représente 33% du portefeuille actif consacré à la Tunisie, suivi des secteurs du transport (27%), de l’eau et assainissement (17%), du secteur social (12%) et de l’énergie (9%).

Lire aussi
La Tunisie plus grande récipiendaire d'aides de la BAD après le Maroc en matière de transports

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.