Le Maroc empêche le passage d'une cinquantaine de migrants en Espagne

Publication: Mis à jour:
MIGRANTS CEUTA
African migrants walk in front the Mediterranean Sea in Spain's north African enclave of Ceuta, Spain, December 10, 2016. REUTERS/Juan Medina | Juan Medina / Reuters
Imprimer

MIGRANTS - Si les passages en masse semblent baisser depuis la fin de l'été, quelques groupes de migrants tentent toujours de franchir la barrière séparant le Maroc de l'enclave de Sebta.

Selon l'agence Europa Press
, une cinquantaine de migrants subsahariens (une vingtaine, selon EFE) ont tenté de franchir le barrage séparant le Maroc de Sebta au niveau du poste-frontière de Tarajal.

Selon EFE, la police marocaine aurait repoussé le groupe avant que ces derniers n'atteignent les grilles.

Cet été, les tentatives de passage en force des migrants se sont multipliés. Le 12 aout dernier, le Maroc empêchait le passage de plus de 150 migrants qui tentaient de franchir ce même poste-frontière.

Le 7 août, près de 300 migrants originaires d'Afrique subsaharienne avaient tenté d'entrer à Sebta depuis le Maroc. 186 au moins ont réussi à passer de l'autre côté de la frontière, forçant le passage, en courant, au niveau du poste frontalier.

Environ 1.000 migrants souhaitant se rendre à Sebta se trouvent désormais dans les régions de Tanger et Tétouan, rapporte EFE.

LIRE AUSSI: Sebta: Au moins 186 migrants forcent le passage