Une cinquième femme accuse Roman Polanski de l'avoir agressée sexuellement, alors qu'elle avait 10 ans

Publication: Mis à jour:
ROMAN POLANSKI
70th Cannes Film Festival - Photocall for the film "Based on a True Story" (D'apres une histoire vraie) out of competition - Cannes, France. 27/05/2017. Director Roman Polanski poses. REUTERS/Regis Duvignau | Jean-Paul Pelissier / Reuters
Imprimer

ÉTATS-UNIS - Quelque trois semaines après les premières révélations, l'affaire Harvey Weinstein continue d'engendrer des réactions. Le 20 octobre, dans une interview au quotidien britannique The Sun, une cinquième femme a accusé le cinéaste franco-polonais Roman Polanski d'agression sexuelle, et ce lorsqu'elle avait 10 ans.

Marianne Barnard, une artiste californienne affirme que Roman Polanski aurait abusé d'elle en 1975. "Au début, j'ai compris que j'allais juste à la mer avec ma mère", raconte-t-elle. Sa mère lui fait alors rencontrer le réalisateur, déjà connu à l'époque pour "Repulsion". Il lui demande de poser pour prendre des photos de mannequinat. "Il a pris des photos de moi sur des rochers, avec un manteau de fourrure. J'étais en bikini, je pensais que c'était pour un magazine ou quelque chose comme ça."

"Puis il m'a dit: 'enlève ton haut de bikini', ça ne me dérangeait pas parce que j'avais 10 ans et je courais souvent sans mon haut", ajoute Marianne Barnard. "Mais il voulait que je retire mon bas. J'ai commencé à me sentir mal à l'aise. À ce moment, j'ai réalisé que ma mère était partie. Je ne sais pas où elle est allée, je n'avais pas vraiment remarqué qu'elle n'était plus là. Puis, il a attenté à ma pudeur."

Le 13 octobre, l'artiste avait déjà twitté sur son compte à propos de Polanski:

"Roman Polanski a pris des photos de moi en manteau de fourrure sur la plage à Malibu. J'avais 10 ans. Après ça, il a continué. Ça se termine maintenant."

Dans son interview, Marianne Barnard avoue que cette violence a eu un énorme impact dans sa vie et qu'elle souffre depuis de stress post-traumatique et de claustrophobie.

Si elle a décidé de parler, l'artiste explique que c'est grâce au courage des victimes de Harvey Weinstein. "Je me sentais tellement mal que je n'ai rien dit pendant tout ce temps. Et avec toutes ces femmes qui ont osé parler courageusement, je me suis dit que je ne pouvais pas, en sachant ce que je sais, et en ayant traversé ce que j'ai traversé, ne pas m'exprimer."

Roman Polanski conteste

Marianne Barnard se dit consciente des risques qu'elle prend en dénonçant aujourd'hui le cinéaste, en particulier pour sa mère. Mais elle l'affirme: "Je ne peux plus me taire (...) comment être sûre qu'il n'y a pas d'autres victimes? Ou qu'il n'a pas recommencé?"

Dans un droit de réponse publié dans Vanity Fair, ce lundi 23 octobre, l'avocat de Roman Polanski a transmis un communiqué du réalisateur, qui réfute formellement ces accusations.

"Monsieur Roman Polanski conteste formellement les accusations de Madame Barnard concernant des faits de 1975 alors qu'elle avait dix ans.

Les seuls faits qu'on peut lui reprocher sont ceux qui concernent Samantha Geimer, qu'il a reconnus dès sa première audition il y a quarante ans et à l'égard desquels Madame Geimer s'est encore exprimée récemment, en réaffirmant à la fois son pardon à Monsieur Polanski et les reproches qu'elle faisait à la justice américaine.

La justice suisse et la justice polonaise ont estimé qu'il avait exécuté sa peine, et au-delà. Il conteste toutes les autres accusations sans fondement dont il a fait l'objet."

L'artiste a néanmoins officiellement porté plainte auprès de la brigade des crimes sexuels de la police de Los Angeles. Elle a aussi initié une pétition pour faire retirer Roman Polanski de l'Académie des Oscars, qui a recueilli près de 16.000 signatures.

care2petitions

Quatre autres femmes ont déjà accusé le réalisateur de faits similaires, elles aussi alors qu'elles étaient mineures au moment des faits. En 1977, le cinéaste avait reconnu avoir eu des relations sexuelles avec Samantha Geimer, alors âgée de 13 ans. L'actrice britannique Charlotte Lewis et une autre femme identifiée comme "Robin", ont elles aussi accusé Roman Polanski de les avoir agressées lorsqu'elles avaient 16 ans. Plus récemment, Renate Langer, une actrice munichoise de 61 ans a affirmé à la police suisse avoir été violée par le réalisateur à l'âge de quinze ans.

LIRE AUSSI:Harvey Weinstein aurait tenté de "sévir" au Festival de Marrakech, rapporte Paris Match