Résultats: Maroc Telecom montre des signes d'essoufflement

Publication: Mis à jour:
AHIZOUNE
iam.ma
Imprimer

TÉLÉPHONIE - Petit coup de mou dans l’activité de Maroc Telecom. L’opérateur historique a vu son chiffre d’affaires se tasser à 26,02 milliards de dirhams au 3e trimestre 2017, soit une baisse de 2,5%, comparé à la même période de l’année précédente. Pour expliquer ce recul, Maroc Telecom pointe du doigt la VoIP, qui aurait fait baisser les revenus depuis sa libéralisation au Maroc en novembre 2016 ainsi que la réintroduction de l’asymétrie sur les tarifs de terminaison d’appel mobile. En effet, depuis mars 2017, les autres opérateurs ne paient plus les mêmes tarifs à Maroc Telecom afin qu’il achemine l’appel de leurs abonnés sur son réseau mobile.

Cela s’est répercuté par une baisse du chiffre d’affaires national de 5,6% à 15,31 milliards de dirhams contre 16,21 milliards durant les neuf premiers mois de 2016. Une régression qui n’a pas pu être compensée par la légère croissance de l’activité des filiales africaines, elles-mêmes impactées par la baisse des tarifs de terminaison d’appels et la désactivation des clients non identifiés. Ainsi, les activités du Groupe à l’international ont enregistré un chiffre d’affaires de 11,61 milliards de dirhams, en hausse de 1,1%.

Côté résultats, Maroc Telecom a réalisé un EBITDA (résultat opérationnel avant amortissements) de 12,96 milliards de dirhams en quasi-stabilité, la progression de 12,2% de l’EBITDA des activités à l’international compensant largement la baisse de 5,8% de l’EBITDA au Maroc. Le résultat net part du groupe s’élève, quant à lui, à 4,48 milliards de dirhams, en progression de 4,2% grâce à la forte hausse du résultat net des activités à l’international, portée par le succès de la restructuration des nouvelles filiales Moov.

À noter qu’au 30 septembre 2017, le parc mobile de Maroc Telecom s’élève à 18,9 millions de clients, en hausse de 1,5% en un an. Cette tendance résulte à la fois de la progression du parc postpayé qui affiche une croissance de 2,5% et de celle du prépayé (1,3%). Pour sa part, la Data mobile poursuit son essor et voit son parc augmenter de 30% et son trafic croitre de 82%. La Data fixe connaît également une croissance soutenue estimée à 10%, portée essentiellement par la croissance du parc ADSL (9,5%).

LIRE AUSSI: