Prix du président de la République du journaliste: la part du lion à la presse publique

Publication: Mis à jour:
ALGERIA TELEVISION
Algerian President Abdelaziz Bouteflika addresses the nation on televisionApril 30, 2001. Clashes between protesters and security forces erupted againin Algeria's Berber region of Kabylie as anger at the reported killing ofmore than 40 people spread to the capital Algiers.ZB/CP/CLH/ | Reuters Photographer / Reuters
Imprimer

Le prix du Président de la République du journaliste professionnel a été attribué dans son écrasante majorité à des journalistes de la presse d’Etat: 11 lauréats sur les 14 heureux élus sont des journalistes qui travaillent à la Télévision publique, dans les radios publiques nationales ou locales et des quotidiens d’Etat.

La cérémonie de remise des prix de cette troisième édition a eu lieu hier dimanche soir à Alger
et a donc récompensé 14 lauréats sélectionnés parmi 212 postulants.

Le premier prix de chaque catégorie est d’une valeur d’un million de dinars, le deuxième est de 500 mille dinars et le troisième est de 300 mille dinars.

Cette année le prix a été placé sous le thème: "La préservation de l’environnement, clé de bien-être public et de bonheur social”.

Le premier prix de la catégorie télévisuelle a été attribué à la journaliste de l`Entreprise publique de télévision (EPTV), Selma Djellabi pour son reportage "L'environnement une ressource et un défi", alors que le deuxième prix est revenu à Nadia Soltani de la même entreprise pour son reportage intitulé "Le lac de Réghaïa", tandis que le troisième prix a échu à Hassiba Ibelaidene de la chaine de télévision privée, Chourouk TV pour son reportage "Boumessaoud, le village le plus propre".

Le premier prix de la catégorie presse écrite a été, quant à lui, attribué au journaliste Hichem Boumedjout du journal El Massa pour son reportage "Un environnement sain", le second à Fouad Irnaten du journal El Moudjahed pour son reportage intitulé "Un paradis, les pieds dans l'eau", alors que le troisième prix est revenu à Mostapha Bestami du journal El Khabar pour son article : "les gazs des véhicules ou la mort lente ".

Concernant les travaux de la catégorie radiophonique, le premier récompensé est celui de Abderezak Dendani de la station locale de Bordj Bou Arréridj pour son reportage sur "les carrières", alors que le deuxième prix est revenu à Lamia Sakri et Said Bada de la chaine II pour leur reportage "le droit coutumier" en langue amazighe dans sa variante chaouie, tandis que le troisième prix a été raflé par Sahnoun Benameur de la Radio locale d'El Bayadh pour son reportage "L'environnement est un comportement".

S'agissant du prix de la presse électronique, le premier prix a été attribué à Ali Gasmia de la Radio Net multimédia (EPRS) pour son travail intitulé "je t'en prie, ne jette pas!", alors que le deuxième prix est revenu à Khaled Taâzibt de l'APS multimédia pour son reportage "Le recyclage", et le troisième prix a été remporté par Hacène Kheroubi du journal électronique Cherchel News pour son reportage "Le projet du nouveau port du centre de Cherchel".

Pour le prix illustration photo, un prix unique a été attribué au photographe du journal En-Nasr pour des photos illustrant un reportage de presse sur l'environnement (aménagement de l'Oued Rhumel), alors que le prix du jury est revenu à Moussa Khider de la chaine II de l'EPRS pour son reportage "Le village le plus propre, une idée à suivre", présenté en langue amazighe dans sa variante kabyle.

Le président du jury a indiqué lors de cette cérémonie que la plupart des travaux "concernait l'audiovisuel, ce qui atteste de la dynamique de ce secteur dans notre pays", ajoutant que les membres du jury "avaient travaillé en toute coordination et la sélection les prix attribués s'est faite dans le consensus”.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.