Cinemed: «Retour à Bollène», entre fiction et réalité

Publication: Mis à jour:
RETOUR A BOLLENE SAID HAMICH
Capture d'ecran de Retour a Bollene de Said Hamich | Said Hamich
Imprimer

Ce samedi, les spectateurs ont pu découvrir le premier film, en tant que réalisateur, de Saïd Hamich, « Retour à Bollène ». Il est présenté dans la section « Panorama : longs-métrages » au Cinemed.

Dans « Retour à Bollène », Saïd Hamich raconte l’histoire de Nassim. Ce jeune trentenaire vit à Abu Dhabi avec sa fiancée américaine, Elisabeth. Après plusieurs années d’absence, il décide de retourner voir sa mère à Bollène, dans le sud-est de la France. Ville dans laquelle il a grandi et vu la communauté maghrébine vivre de façon marginalisée. Raison pour laquelle il l’a fuie.

Avec ce film, Saïd Hamich signe sa première expérience de réalisateur. Lui qui a été longtemps producteur passe ainsi dernière la caméra. Après avoir vécu trois ans à Bollène, il s’est inspiré de qu’il a vécu dans cette petite commune pour mettre en scène la réalité de Nassim. Ce film représente pour lui un questionnement personnel. Certes, l’oeuvre a été faite dans la précipitation, mais l’auteur arrive à y transmettre un message fort, sensé, et de manière subtile. Celui de surmonter la haine et la honte sociale pour tout reconstruire.

Producteur de « Much Loved » et « Volubilis »

Né à Fès, Saïd Hamich est producteur. Il a créé sa société de production à Paris en 2010. Après des études en arts cinématographique à la Sorbonne en 2004, il a intégré la Fémis en 2007.

Dans les films qu’il a produits, il se penche principalement sur les thématiques traitants des conditions sociales des migrants maghrébins en France.

En 2011, Saïd Hamich décroche le deuxième prix de la Ciné-fondation à Cannes pour son film « Drari » en tant que producteur. Ce film a été réalisé avec son ami Kamal Laraq. Il a à son actif une vingtaine de courts-métrages et quelques longs-métrages. Il a eu l’occasion de travailler en tant que producteur sur plusieurs films, à l’instar de « Volubilis », « Much Loved », « Vent du Nord », etc. Autant de long-métrages qui ont fait parler d’eux ces dernières années.

A l'occasion du Cinemed, le HuffPost Algérie publie, conjointement avec d'autres publications, les articles de couvertures d'étudiants en journalisme, accueillis par le festival à Montpellier.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.