Le Bangladesh, l'ONU et la reine Rania se mobilisent auprès des réfugiés Rohingyas

Publication: Mis à jour:
CAPTURE
queenrania/Instagram
Imprimer

ROHINGYAS - Près d'un million de Rohingyas ayant échappé au conflit au Myanmar se sont réfugiés au Bangladesh, a indiqué, lundi à Genève, l'ambassadeur du Bangladesh aux Nations unies, Shameem Ahsan, qualifiant la situation d'"intenable".

S'exprimant lors d'une réunion des donateurs, M. Ahsan a déclaré qu'"il s'agit de l'exode le plus important d'un seul pays depuis le génocide rwandais en 1994", affirmant qu'"en dépit de certaines affirmations qui disent le contraire, la violence à Arakan n'a pas cessé et que des milliers de personnes continuent d'entrer (au Bangladesh) chaque jour".

Face à la crise humanitaire, le ministre bangladais de l'Intérieur est en visite à Rangoon, la capitale économique birmane, en vue de trouver "une solution durable" à la crise, a fait savoir l'ambassadeur, ajoutant que le Myanmar continu sa "propagande qui présente les Rohingyas comme des immigrants illégaux venus du Bangladesh".

"Ce déni flagrant de l'identité ethnique des Rohingyas reste un obstacle majeur", a-t-il enchaîné.

L'ONU compte réunir 434 millions de dollars

Quelque 600.000 Rohingyas ont traversé la frontière entre le Myanmar et le Bangladesh depuis le 25 août dernier pour échapper aux violences militaires qui visent cette minorité musulmane apatride dans le pays. Répondant à une attaque d'insurgés Rohingyas, l'armée birmane a mené une opération qualifiée par l'ONU de "nettoyage ethnique".

Afin de venir en aide à 1,2 million de personnes sur une période de six mois, l'ONU compte réunir, à l'occasion de la conférence internationale de donateurs tenue lundi à Genève, quelque 434 millions de dollars (370 millions d'euros).

"Nous avons besoin d'argent face à des besoins en hausse. Ce n'est pas une crise isolée, c'est la dernière vague d'un cycle de persécutions, de violence et de déplacements qui dure depuis des décennies", a déclaré, en ce sens, le responsable de l'aide humanitaire aux Nations unies, Mark Lowcock.

A l'occasion de cette journée, l'Union européenne a notamment promis 30 millions d'euros, le Koweït 13 millions d'euros, l'Australie 6,6 millions d'euros et le Royaume-Uni 13 millions d'euros.

La reine Rania de Jordanie rend visite aux réfugiés Rohingyas

Ce même jour, la reine Rania de Jordanie s'est rendue dans un des camps accueillant des réfugiés Rohingyas au Bangladesh. L'épouse du roi Abdallah II de Jordanie, très active sur les réseaux sociaux, s'est exprimée sur cette visite sur son compte Instagram déclarant: "La souffrance à laquelle j'ai assisté et les histoire qu'ont partagé les réfugiés Rohingyas, au camp de réfugiés de Kutupalong, sont poignant et déchirants". La reine Rania de Jordanie a également appelé la communauté internationale à "mettre fin à leur souffrance et à protéger leurs droits".

خلال الشهرين الماضيين، هرب ما يقارب 600 ألف شخص من مسلمي الروهينجا من ميانمار إلى بنغلاديش. وعلى مدار السنوات الماضية، يعيش مسلمو الروهينجا في ميانمار تحت وطأة الظلم والممارسات العنصرية. ما تتعرض له هذه الأقلية الدينية من اضطهاد ممنهج يحصل أمام أعين العالم بأكمله. يجب على المجتمع الدولي وضع نهاية لمعاناة الروهينجا وحماية حقوقهم #لاجئين #ميانمار #بنغلاديش Almost 600,000 Rohingya Muslims have fled Myanmar to Bangladesh in the past two months. For years, the Rohingya people in Myanmar have been victims of discrimination, injustice, and oppression. Sadly, this systematic persecution of a religious minority is taking place in full view of the world. The international community must put an end to their suffering and safeguard their rights #Refugees #Crisis #Myanmar #Bangladesh

Une publication partagée par Queen Rania Al Abdullah (@queenrania) le

LIRE AUSSI: