Raouya table sur des réserves de change de l'ordre de 85 milliards de dollars à fin 2018

Publication: Mis à jour:
DOLLARS
Adam Gault via Getty Images
Imprimer

Les réserves de change de l'Algérie devraient baisser à 85,2 milliards de dollars à fin décembre 2018 et à 76,2 milliards de dollars à fin 2020, a indiqué dimanche le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya.

Intervenant devant la Commission des finances et du budget de l'Assemblée populaire nationale (APN) pour présenter le projet de loi de Finances 2018, M. Raouya a avancé que le matelas de devises devrait s'établir à 85,2 milliards de dollars (mds usd) à fin 2018, soit l'équivalent de 18,8 mois d'importations, et à 79,7 mds usd en 2019 (18,4 mois d'importations) avant d'atteindre les 76,2 mds usd en 2020 (17,8 mois d'importations).

Abordant le commerce extérieur, le ministre a indiqué que les importations devraient poursuivre une tendance baissière pour atteindre 43,6 mds usd en 2018, puis 41,4 mds usd en 2019 et 40,9 mds usd en 2020.

Quant aux exportations des hydrocarbures, elles devraient, successivement, augmenter à 34,4 mds usd en 2018, à 38,3 mds usd en 2019 puis à 39,5 mds usd en 2020, a pronostiqué M. Raouya.

Pour rappel, le ministre avait indiqué récemment que les réserves de change de l'Algérie étaient à 105,8 milliards de dollars à fin juillet 2017 et pourraient reculer à 97 milliards de dollars à fin décembre 2017.

Le matelas de devises de l'Algérie était à 114,1 milliards de dollars à fin décembre 2016 contre 144,1 milliards de dollars à fin 2015.

Les importations se sont établies à 46,72 mds usd en 2016 et devraient clôturer l'année 2017 entre 40 et 41 milliards de dollars, avait prévu récemment le ministre du Commerce, Mohamed Benmeradi.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.