Net recul du déficit commercial sur les 9 premiers mois de 2017

Publication: Mis à jour:
ALGIERS PORT
View of Port of Algiers on April 24, 2016, the country's principal maritime facility for general cargo and passengers The transport network is central to realising Algeria's economic growth potential.(Photo by Billal Bensalem/NurPhoto via Getty Images) | NurPhoto via Getty Images
Imprimer

Le déficit commercial de l'Algérie a atteint 8,14 milliards de dollars sur les neuf (9) premiers mois de 2017 contre un déficit de 13,11 milliards de dollars sur la même période de 2016, soit une baisse de près de 38%, a appris l'APS auprès des Douanes.

Les exportations ont nettement augmenté à 25,78 milliards de dollars (mds usd) contre 21,82 mds usd sur la même période de 2016 (+18,2%), selon les données du Centre national de l'Informatique et des Statistiques des Douanes (Cnis). Les importations se sont légèrement réduites en s'établissant à 33,92 mds usd contre 34,93 mds usd (-2,89%), précise la même source.

Quant au taux de couverture des importations par les exportations, il est passé à 76% contre 62% à la même période de l’année précédente.

Les hydrocarbures continuent de représenter l'essentiel des ventes algériennes à l'étranger (94,66% du volume global des exportations), en s'établissant à 24,41 mds usd contre 20,52 mds usd sur la même période de 2016, soit une hausse de 3,89 mds usd correspondant à une augmentation de près de 19%.

Demeurant toujours marginales, les exportations hors hydrocarbures se sont établies à 1,38 mds usd, soit une hausse de 5,76% par rapport à la même période 2016.

Les exportations hors-hydrocarbures sont composées des demi-produits avec 973 millions usd (contre 982 millions usd), des biens alimentaires avec 277 millions usd (contre 208 millions usd), des biens d'équipements industriels avec 61 millions usd (contre 39 millions usd), des produits bruts avec 51 millions usd (contre 61 millions usd), des biens de consommation non alimentaires avec 15 millions usd (contre 12 millions usd) et des biens d'équipements agricoles avec 0,16 million usd (contre 0,05 million usd).

Pour ce qui est des importations, des baisses ont été constatées pour les biens d'équipements industriels en s'établissant à 10,45 mds usd contre 11,54 mds usd (-9,51%), les demi-produits à 7,96 mds usd contre 8,63 mds usd (-7,7%), et les produits bruts à 1,07 mds usd contre 1,18 mds usd (-9,07%).

Par contre, les importations ont augmenté pour les produits alimentaires qui se sont chiffrées à 6,5 mds usd contre 6,1 mds usd (+6,4%), les produits énergie et lubrifiants à 1,15 mds usd contre 904 millions usd (+27,65%), les biens d'équipement agricoles à 474 millions usd contre 359 millions usd (+32,03%), et les biens de consommation non alimentaires à 6,3 mds usd contre 6,2 mds usd (+1,7%).

En terme de mode de financement des importations, sur les 33,92 mds usd des biens importés durant les neuf premiers mois de 2017, un montant global de 20,68 mds usd a été payé par cash (60,95% des importations globales).

Les lignes de crédit ont financé les importations pour un montant de 12,01 mds usd (35,42% des importations), tandis que les comptes en devises propres ont été utilisés pour des importations de 7 millions usd (0,02%).

Le reste des importations a été financé par le recours à d'autres moyens de paiement à près de 1,2 mds usd (3,6% des importations).

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.