Des tweetos algériens et marocains se moquent des propos de Messahel sur le "haschich"

Publication: Mis à jour:
MAROC
Capture d'écran
Imprimer

Des utilisateurs algériens et marocains de Twitter ont tourné à la dérision samedi 21 octobre les propos du ministre algérien des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, qui a accusé la veille le royaume chérifien de blanchir l'argent de la drogue, provoquant un incident diplomatique.

"Les banques marocaines, c'est le blanchiment de l'argent du haschich. Tout le monde le sait. Et ce sont des chefs d'Etat africains qui me le disent", a lancé le chef de la diplomatie algérienne devant les membres du FCE à Alger.

Le royaume a vite réagi en rappelant vendredi son ambassadeur à Alger pour "consultation", estimant que "les propos tenus par le Ministre algérien sur des institutions bancaires et la compagnie aérienne nationale, témoignent d’une ignorance aussi profonde qu’inexcusable des normes élémentaires du fonctionnement du système bancaire et de l’aviation civile, tant à l’échelon national qu’international".

LIRE AUSSI: Algérie-Maroc: une tension de plus dans des relations peu cordiales

Ne manquant pas de créativité, des internautes de deux pays ont lancé le hashtag #TweetCommeMessahel pour se moquer des propos de M. Messahel.









Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...