Le roi inaugure le projet d'extension de l'Institut Mohammed VI de formation des imams

Publication: Mis à jour:
MOHAMMED VI INSTITUT IMAMS
Le roi inaugure le projet d'extension de l'Institut Mohammed VI de formation des imams | AIC PRESS
Imprimer

IMAMS - Le roi a inauguré, vendredi 20 octobre, au quartier universitaire Madinate Al Irfane à Rabat, le projet d’extension de l’Institut Mohammed VI de formation des imams, morchidines et morchidates.

Ce troisième pavillon de l'institut, destiné aux étudiants originaires du Maroc et de l'étranger, est réalisé par le ministère des Habous et des Affaires islamiques pour un investissement global de 165 millions de dirhams.

Étendu sur une superficie de 10.000 m2, il comprend un espace pédagogique d’une capacité de 640 sièges, un amphithéâtre avec 1.100 places, et un espace résidentiel de 350 lits, a précisé le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, lors de l'inauguration. Ce projet porte la capacité pédagogique de l’institut à 1.640 sièges et celle d’hébergement à 1.050 lits.

778 étudiants étrangers en formation

Le ministre a rappelé, à cette occasion, que l'institut propose soit une formation fondamentale d’un an pour les étudiants marocains, de deux ans pour les étudiants africains et de trois ans pour ceux de France, soit une formation de courte durée (trois mois au moins) au profit des imams en charge de l’office de la prière et du sermon dans leurs pays.

L’institut a déjà accueilli des étudiants originaires du Mali, de la Guinée Conakry, de la Côte d’Ivoire, de la Tunisie, de la France, du Nigéria et du Tchad. "Le nombre de lauréats de l’institut originaires de ces pays a atteint, jusqu’à présent, 712 imams et prédicatrices", a indiqué le ministre. Actuellement, 778 étudiants étrangers poursuivent leurs cursus au sein de l’institut.

Prédicateurs et prédicatrices

L’institut accueille également, chaque année, 150 étudiants marocains de moins de 45 ans, qui ont obtenu leur licence dans une université marocaine avec mention et se prévalent de la mémorisation intégrale du Coran, pour une formation d'une année. Ils deviennent ensuite des imams prédicateurs qui assistent d’autres imams dans l’exercice de leurs attributions.

L'institut est ouvert aux étudiantes ayant le même profil universitaire mais qui ont mémorisé au moins la moitié du Coran. Elles deviennent ensuite prédicatrices au sein des mosquées et des diverses institutions académiques et sociales du royaume, notamment pour répondre aux questions des femmes.

Le programme de formation comprend des cours théoriques (sciences de la charia, introductions aux sciences humaines, langues et informatique), des conférences et des colloques, ainsi que des journées d’études et des travaux pratiques. Des cours sur l'histoire des pays d'origine des étudiants étrangers sont également dispensés.

Des imams pour les casernes militaires

Un département spécial a été créé au sein de l’institut pour la formation d’imams prédicateurs responsables de l’encadrement religieux des officiers et sous-officiers des Forces armées royales, qui seront rattachés aux casernes militaires début 2018. Ce département accueille cent étudiants.

Un projet de manuel de formation de ces imams a été élaboré et sera soumis au roi avant sa publication, a annoncé le ministre Ahmed Toufiq.

À l'occasion de l'inauguration du projet, le roi a remis des diplômes à 18 lauréats de la promotion 2016 de l’institut, originaires de Côte d’Ivoire, de France, de la Guinée, du Mali, du Nigéria, du Tchad et du Maroc.

LIRE AUSSI: