Jamel Debbouze: "On m'a proposé d'être secrétaire d'Etat"

Publication: Mis à jour:
JAMEL DEBBOUZE
French comedian Jamel Debbouze performs during the Carthage International Festival at the Carthage Roman ruins in Tunis, August 2, 2012. REUTERS/Zoubeir Souissi (TUNISIA - Tags: ENTERTAINMENT SOCIETY) | Zoubeir Souissi / Reuters
Imprimer

POLITIQUE - Invité de l'émission "Team Duga" sur la radio francophone RMC ce jeudi 19 octobre pour la promotion de son nouveau spectacle "Maintenant ou Jamel", l'acteur et comédien Jamel Debbouze a révélé qu'on lui avait proposé d'être secrétaire d'État en France, sans toutefois donner plus de précisions sur quand lui avait été faite l'offre, ni quel poste était concerné et sous quel président.

"On m'a proposé d'être secrétaire d'Etat, secrétaire d'Etat à la... comment ça s'appelle... Un jour, on m'a proposé un gros poste comme celui-là", a-t-il expliqué en plaisantant.

Le comédien précise aussi avoir refusé. "Parce que ce n'est évidemment pas mon métier. Parce que je m'y ennuierai à mourir, parce que c'est là où je serai le moins efficace, le plus figé et le plus critiqué".

Jamel Debbouze a également confié avoir le sentiment d'être utile, à sa place. "Quand on gagne une Coupe du monde, la jeunesse trouve du travail derrière. Là, on est super utile. Quand je monte sur scène et que je fais l'Olympia ou le Zénith, j'ai le sentiment d'être utile."

Plus personnel, il est revenu sur son parcours, à la troisième personne: "il vient d'en bas, il a une main dans la poche, il se retrouve là... Il y a une forme d'espoir quelque part. Pareil pour Omar Sy. On représente ça. On en est conscient évidemment, on ne joue pas, on espère que ça aura de l'écho chez les gamins et pas seulement. Avant de résumer: "Notre acte politique, c'est de continuer à faire ce qu'on fait dans les meilleures conditions."

Jamel Debbouze n'a jamais occupé de fonction politique, mais s'est engagé personnellement dans plusieurs causes, notamment pour le handicap.

LIRE AUSSI: