Ouverture à Marrakech du MYSLM: "J'ai voulu apporter au musée la modernité de Saint Laurent" (ENTRETIEN)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

MUSÉE - C'est l'événement culturel de la rentrée. Après une ouverture à Paris fin septembre, le musée Yves Saint Laurent ouvre ses portes à Marrakech. Inauguré samedi dernier par la princesse Lalla Salma, le lieu accueille dès aujourd'hui le grand public. Salles d'exposition permanente, temporaire et photographique, bibliothèque, auditorium, librairie... sont autant d'espaces imprégnés d'une forte identité, invitant les visiteurs à s'immerger dans une expérience inédite dans la ville ocre.

murs

Parce qu'elle reste emblématique du musée, qu'elle célèbre l'oeuvre de Saint Laurent tout en rendant hommage à la mode et à la création, la salle d'exposition permanente, servie par la scénographie envoûtante de Christophe Martin, devrait marquer durablement les esprits. Pour le HuffPost Maroc, le scénographe revient sur cet espace incontournable du musée, de la conception à l'aboutissement final de ce projet dicté par le souhait de restituer la modernité du couturier français. Pari gagné.

Un voyage à travers des robes, des accessoires et des dessins

"Cette scénographie est un voyage, Dans un premier temps on découvre la robe Mondrian, posée comme un tableau, car c'est un tableau, une pièce que l'on pourrait avoir chez soi exactement comme un tableau", nous confie Christophe Martin.

mondrian ysl

La robe Mondrian.

"Puis vous empruntez ce couloir du temps, avec d'un côté tous les souvenirs de créateur sur des photos, et de l'autre côté, ce travelling sur toute sa carrière, avec 40 ans de création qui défilent très lentement, avec ses plus belles collections. Si le visiteur le souhaite, il peut rester là à peu près 10 minutes, et connaître ainsi toutes les créations de Saint Laurent", poursuit le scénographe.

"Il faut imaginer que Saint Laurent est un créateur qui dessine, ce qui n'est plus forcément le cas des créateurs d'aujourd'hui. Et si on prend le temps de bien regarder, en observant le modèle présenté juste en dessous du dessin, on se rend compte à quel point la création finale était proche du croquis initial, à quel point sa pensée était étonnement aboutie."

mur ysl

Tel un défilé rétrospectif, 40 années de création se succèdent sur un écran détaillant à travers des croquis les modèles, mais aussi les tissus choisis, les bijoux associés au vêtement...

Immersion dans l'esprit de Saint Laurent

"J'ai voulu imaginer une sorte de grand vaisseau, de grand navire, qui nous embarque dans un univers qui est celui du génie créateur qu'était Saint Laurent. C'est pour cette raison que tout est noir, qu'il n'y a pas de limites. J'ai opté pour ce sol réfléchissant afin d'enlever la limite du sol. On a aussi ce portrait géant de Saint Laurent qui est là, omniprésent, on le voit de partout. Devant lui, on peut admirer ses oeuvres, les robes qu'il a créées. Si vous regardez bien, la lumière vient de lui, et les robes sont éclairées à partir de lui.

Au-delà des robes, on retrouve sur ces grands murs noirs tout ce qui l'a inspiré: ces croquis qui jaillissent de nulle part, les mots, les noms des gens qui l'ont inspiré et qu'il a aimés, ses citations, comme lorsque Saint Laurent dit que 'le plus beau vêtement qui puisse habiller une femme, ce sont les bras de l'homme qu'elle aime'..."

croquis ysl

Autour des mannequins immobiles, les murs noirs se font écrans animés de croquis, de citations et de noms de personnes ayant inspiré Saint Laurent.

Découvrir, s'émerveiller et apprendre

"La scénographie a nécessité deux ans et demi de travail. On a commencé à peu près en même temps que la construction du musée. Quel que soit le temps passé dans cette salle de musée permanente, l'objectif était que le visiteur ait un morceau de la vie de Saint Laurent. Il est bien entendu impossible de revisiter toute la vie de Saint Laurent, car c'est un personnage merveilleux, complexe et qui a tant de choses à dire... mais on a essayé de proposer une sorte de fenêtre sur cet univers-là.

Si vous passez une heure, vous allez avoir une impression très forte, mais si vous ne passez que deux minutes, vous apprendrez quelque chose de Saint Laurent. Vous allez voir ces robes, qui sont montrées de manière très théâtrale, ces accessoires, découvrir un croquis et sa façon de dessiner, car même le croquis est un mode d'expression, ou encore voir un passage du spectacle de Zizi Jeanmaire, dont il a dessiné le costume... Et donc ouvrir une fenêtre sur la vie de Saint Laurent pour en apprendre davantage."

ysl

Une salle permanente, mais un accrochage évolutif

"Les musées Yves Saint Laurent Paris et Marrakech sont deux musées complémentaires. Les robes appartiennent à la Fondation Pierre Bergé Yves Saint Laurent et sont ici prêtées pendant 5 ans. Le textile est très compliqué à exposer, et une robe ne peut ainsi être exposée plus de 3 mois. Ce qui signifie que dans cette salle, ce que l'on appelle l'accrochage, c'est-à-dire la sélection des robes, sera amené à être changé sans arrêt.

Les robes seront ainsi exposées 3 mois, puis se reposeront un an, puis réexposées 3 mois, et ainsi de suite... Au bout de 5 ans, il est nécessaire que ces robes se reposent encore plus longtemps. Car si on veut donner une pérennité au textile, il doit rester dans le noir, suspendu, sinon ces robes seront perdues.

On a essayé de faire un choix judicieux pour que les robes soient un peu 'interchangeables', pour qu'il n'y ait pas d'impact sur la scénographie, même si ce n'est évidemment pas vraiment possible. Nous aurons donc probablement à revenir pour retravailler des détails, mais le concept scénographique est là."

robes

Saint Laurent forever

"J'ai tendance à beaucoup m'investir dans mes projets, à donner énormément de choses, et aller au plus loin qu'on puisse aller, mais je ne savais pas si les gens allaient aimer. Nous sommes si différents des musées traditionnels que, tout en étant sûr de mon travail, j'avais des doutes tout au long de la conception et jusqu'au bout de ce projet. Je pense, comme Saint Laurent, que le doute est un moteur. Je n'ai pas travaillé seul, mais avec Dominique Deroche (dernière attachée de presse du couturier, ndlr), avec qui il existe une grande complicité, avec Pierre Bergé, qui était omniprésent sur le projet... Ce que j'ai voulu apporter au musée, c'était la modernité de Saint Laurent. Pour moi, il est toujours vivant. Quand vous entrez dans ce musée et que vous voyez ces robes qui sont totalement intemporelles... il est toujours là."

ysl

Informations pratiques:

Ouvert tous les jours, sauf le mercredi, de 10 à 18h (dernière admission à 17h30)
Tarif public: 100 DH
Tarif citoyens marocains et résidents étrangers au Maroc: 60 DH

Musée Yves Saint Laurent Marrakech, Rue Yves Saint Laurent, Marrakech.

musée

LIRE AUSSI: