Plus de 200 jardins algérois en voie de réhabilitation

Publication: Mis à jour:
1435405017_241C1712EE
DR
Imprimer

un total de 240 jardins et parcs de la capitale sont actuellement en voie de réhabilitation afin de leur redonner leur lustre d’antan, a indiqué jeudi à Alger le directeur général de l’établissement de développement des espaces verts de la wilaya d’Alger (EDEVAL), Kamel Yakoubi.

"240 jardins et espaces verts (parcs, places, placettes etc.) dont 40 en charge de l’EDEVAL sont en voie de réhabilitation actuellement afin de redorer l'image de la capitale", a précisé M. Yakoubi à l’APS.

Le parc de Prague, ex-Marengo (attenant au lycée Emir Abdelkader dans le quartier de Bab El Oued) fait partie des 40 espaces verts dont est chargé l’EDEVAL, a souligné le responsable.

Le parc Marengo renferme des plantes centenaires (des ficus et des belombras) et demeure un poumon pour tous les habitants de la Casbah et de Bab El Oued. On y dénombre à ce jour plus de 64 variétés d’arbres et d’arbustes.

Pour la réhabilitation des autres parcs d'Alger datant de l'époque coloniale à l’instar du parc de la Liberté, M. Yakoubi a indiqué que ces parcs sont sous la responsabilité des communes.

Il a relevé dans le même cadre que la qualité de l’air dans la capitale a connu une "très grande amélioration" depuis 2014, date de lancement des programmes de réhabilitation et d’embellissement de la capitale.

" La transformation de la décharge publique d'Oued Semar et du centre d'enfouissement technique d'Ouled Fayet en parcs de Loisirs, a considérablement contribué à l'amélioration de la qualité de l’air dans la capitale", a souligné M.Yakoubi.

Il a ainsi appelé à planter plus d’arbres et créer plus d’espaces verts dans la capitale arguant que "la norme internationale des espaces verts est de 10m² par habitant, tandis qu’à Alger, il a été recensé en 2013, près de 4 m² d’espaces verts par habitant", selon le responsable.

M. Yakoubi a tenu à préciser que l’EDEVAL se charge aussi de l’éradication des points noirs de la capitale en les transformant en espaces verts au niveau de 57 communes couvrant ainsi une superficie atteignant en 2017 " un total de 3 millions 500 mille m²".