Tunisie : Le zoo du Bélvédère accueille de nouveaux animaux

Publication: Mis à jour:
ZOO TUNISIA
Tunisian visitors play with antelopes at the Belvedere Zoo, which was closed for renovation works following an attack on a crocodile a month earlier, in the capital Tunis on April 13, 2017.The Belvedere Zoo in central Tunis that closed after visitors stoned a crocodile to death has re-opened following a month-long cleanup, after installing new signs, banning food and plastic bags and brining in more guards in an effort to encourage better visitor behaviour. / AFP PHOTO / FETHI BELAID (Pho | FETHI BELAID via Getty Images
Imprimer

Le zoo du Bélvédère de Tunis qui a, récemment, enregistré plusieurs naissances vient d’acquérir de nouvelles espèces d’animaux, a annoncé son directeur Mahmoud Latiri.

Le responsable a fait savoir que 8 nouvelles espèces d’animaux feront leur entrée dans le parc en ajoutant qu' à leur tête le tigre blanc, une espèce rare présentée pour la première fois au zoo du belvédère.

Les autres espèces sont sont le watouzi (ou watusi, bovin domestique de l’Afrique de l’est), l’alpaca (petits camélidés qui vient principalement de la Cordillère des Andes), le mouflon de Corse (mouton sauvage), le wallaby (mammifère ressemblant au kangourou) et les perroquets.

S’agissant des nouvelles naissances enregistrées au cours de cette année, elles concernent le singe rouge, le singe de l’Atlas, le flamant rose, le cobe lechwe , outre les moutons à quatre cornes et les moutons du Niger.

” La municipalité de Tunis mobilise chaque année une enveloppe destinée à enrichir le zoo du Belvédère “, a expliqué le responsable. Et d’ajouter que l’opération consiste à acheter de nouvelles espèces à travers le transfert d’animaux entre zoos dans le monde ou auprès d’ hommes d’affaires spécialisés dans l’importation des animaux “.

Inauguré en 1963, le zoo du Bélvédère occupe une superficie de 13 hectares et accueille plus de 65 espèces d’animaux (mammifères et oiseaux).

Le 06 mars 2017, le zoo a été fermé pour effectuer des travaux de rénovation en urgence et mettre en place des mesures de gestion de l’entrée et sortie des visiteurs selon la capacité d’accueil du parc.

Cette décision a été prise suite à la mort d’un crocodile tué par des jets de pierres lancés par des visiteurs. Cette affaire a crée une véritable polémique tant en Tunisie qu’au niveau international.

LIRE AUSSI:
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.