Récolte record: La Tunisie envisage l'exportation de 200 mille tonnes d'huile d'olive

Publication: Mis à jour:
OLIVE OIL
dulezidar via Getty Images
Imprimer

La Tunisie envisage l’exportation de près de 200 mille tonnes d'huile d'olive dont plus de 25 mille tonnes conditionnées, au vu d'une récolte record prévue au cours de la saison 2017/2018, pour ainsi occuper le deuxième rang mondial après l’Espagne alors qu'elle était en tête de liste des pays exportateurs de cette denrée au cours de celle de 2014/2015.

L’huile d’olive tunisienne est exportée vers 54 marchés internationaux, notamment ceux de l’UE (Union Européenne) qui accaparent la part du lion avec plus de 56 mille tonnes, suivis des Etats-Unis d'Amérique avec 35 mille tonnes dont 7 mille tonnes d’huile conditionnée.

La Tunisie a accédé à de nouveaux marchés prometteurs, au cours des dernières années, à savoir les marchés Russe, Indien, Japonais et Africains.

Le directeur général de l’Office national de l’huile (ONH), Chokri Bayoudh, a indiqué que la saison 2017/2018 paraît plutôt prometteuse grâce aux précipitations enregistrées, au mois de septembre, après deux saisons caractérisées par une faible production à cause de la sécheresse (100 mille tonnes au cours de la saison 2016/2017 et 140 mille pour la saison 2015/2016).

Et d’ajouter que la saison de récolte des olives débutera au début du mois de novembre 2017 et l’exportation se poursuivra jusqu’à la fin d’octobre 2018.

Des réunions, a-t-il avancé, ont été organisées au niveau du ministère de l’agriculture avec la participation des organisations patronale et agricole pour résoudre certaines problématiques et discuter de la gestion des quantités de margine produite par les huileries en vue d'établir un programme à ce propos. L'accent a également été mis sur la protection des forêts.

Bayoudh a fait savoir que l’ONH dispose d’une capacité de stockage estimée à 160 mille tonnes et a obtenu les montants nécessaires pour financer la saison. Les laboratoires de contrôle de l’huile à l’export sont prêts et il a été procédé au traitement de près de 5 millions de plants d’oliviers contre les maladies et les ravageurs.

S’agissant de l’exportation, des mesures concernant le contrôle de la qualité de l’huile et la facilitation des opérations d’obtention des financements auprès des banques ont été prises.

Au sujet des prix à l’exportation, Bayoudh a fait remarquer que les prix varient en fonction de l’offre et de la demande, sachant que la Tunisie a exporté, au cours de la saison 2016/2017, 82 mille tonnes avec des recettes estimées à 792 Millions de Dinars (MD), le prix de vente moyen ayant atteint 9,7 dt, le kilogramme d'huile (environ 4 euros).

Evoquant la hausse des prix de l’huile d’olive (14d le litre), au cours de cette période, le responsable a souligné qu’il s’agit de l’huile d’olive de la saison écoulée, ajoutant que les prix de vente sur le marché local sont liés au volume de production nationale et internationale, d'autant que la Tunisie exporte 80% de sa production.

D'après le ministre de l'Agriculture, Samir Taieb, les prix de vente de l'huile d'olive afficheront une baisse pour cette saison 2017. Il a expliqué, lors d'une conférence de presse tenue le 5 septembre dernier, que la bonne récolte de cette année ainsi que le volume d'exportation prévu sont les principales causes de cette baisse de prix qui bénéficiera à tous les Tunisiens. "Nous savons tous que quand la demande augmente, les prix de vente baissent" a-t-il déclaré.

La Tunisie dispose de 88 millions de plants d’oliviers sur une superficie de 1,8 million hectare et environ 20 mille hectares d’oliviers sont plantés chaque année, outre un plan quinquennal de plantation de un million d’oliviers/an au Nord vu les conditions climatiques adéquates.

LIRE AUSSI:
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Les cinq produits phares de l'agriculture tunisienne
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction