"Allani's": De la musique occidentale produite par ces deux jeunes tunisiens

Publication: Mis à jour:
LALALA
Allani's
Imprimer

Si d'habitude, dans l'industrie du disque, on met la lumière sur les chanteurs, dans la MAO, Musique Assistée par Ordinateur, ce sont les producteurs qui sont au premier plan.

La Musique Assistée par Ordinateur, MAO, "C'est la nouvelle vague et les jeunes artistes du monde entier sont de plus en plus attirés vers ce concept", explique Riadh Allani au HuffPost Tunisie

"Ceci dit, il faut avoir acquis les notions de base pour pouvoir utiliser les instruments à partir des logiciels", continue-t-il. En effet, passer par une formation pédagogique et apprendre le solfège restent indispensable pour pouvoir utiliser les logiciels de MAO.

Les "Allani's"

Riadh et Amine Allani forment le groupe de producteurs "Allani's'". Ils écrivent et composent leurs propres musique, ci-dessous, en faisant intervenir à chaque fois un(e) vocaliste. "Love songs", chantée par Senda Zayati et "Remember" par Leila Allani sont leurs deux titres fraichement sortis.

“Nous avons fait du piano pendant cinq ans. La musique classique et orientale enseignée au conservatoire était aussi instructive qu'intéressante, mais ne faisait pas partie de notre vision", raconte Riadh.

"Ce qui nous intéresse, c'est de produire de la musique occidentale" indique-t-il.

Ils téléchargent alors les logiciels de MAO et s'y essayent à l'aide de tutoriels sur Youtube. Et, selon leurs besoins, investissent dans du matériel de production.

Très vite, ils se familiarisent et commencent à partager leurs créations sur les plateformes comme Soundcloud, Youtube ou encore sur Facebook. Ils fréquentent aussi des professionnels du domaine qui veulent bien partager leur savoir-faire. Ils observent et améliorent à chaque fois leurs productions.

Mais pour Riadh, pour se considérer comme professionnel, il faut que tout soit parfait et dans les normes.

"Nous tâtons encore le terrain", confie Riadh, "En espérant qu'un jour, nous pourrons vivre de notre musique". Un rêve qu'ils ne comptent pas lâcher mais, pour le moment, ils arpentent chacun leur propre chemin. Riadh est expert comptable et Amine est étudiant en droit.

"Pour moi, il faut que la qualité de notre produit soit garantie, un son de qualité et un accent sans faute du chanteur ou de la chanteuse, etc", précise-t-il.

En attendant, "La musique reste notre passion", conclut Riadh.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.