Ahmad El-Abi vous met au défi de retrouver chaque lettre de l'alphabet arabe dans ses photos

Publication: Mis à jour:
AHMAD EL ABI
Ahmad El Abi vous met au défi de retrouver chaque lettre de l'alphabet arabe dans ces photos | Instagram/Ahmad El-Abi
Imprimer

PHOTOGRAPHIES - Saurez-vous retrouver chacune des 28 lettres de l'alphabet arabe dans les photographies de Ahmad El-Abi? Ancien étudiant en médecine, l'artiste égyptien né en 1984, qui vit et travaille au Caire, vient de présenter à Paris un projet pour le moins original.

Exposées à l'Institut du monde arabe (IMA) à l'occasion de la deuxième biennale des photographes arabes, ses oeuvres, qu'il travaille de A à Z depuis leur conception jusqu'à leur réalisation, s'inspirent d'objets et situations du quotidien pour créer des scènes amusantes représentant chaque lettre de l'alphabet.

Certaines sont difficiles à trouver, d'autres sont plus évidentes. Mais toutes font sourire. Le photographe est en effet connu pour ses projets photographiques loufoques, réalisés avec une bonne dose d'humour. Il avait notamment conçu une série de selfies, les cheveux remplis d'objets divers et variés. Bulles, pailles, légos... Tout y était passé. Cette fois-ci, Ahmad El-Abi récidive avec des scènes burlesques et colorées. Entretien.

HuffPost Maroc: Racontez-nous la genèse de ce travail sur les lettres arabes...

Ahmad El-Abi: C'était un appel lancé aux artistes à partager leurs expressions visuelles personnelles sur les lettres et chiffres arabes. Un projet commencé par le graphiste Ramy Kamel Omar. Une page Instagram rassemblant les divers projets a été lancée. Je me suis donc joins à eux parce que ça m'amusait vraiment d'essayer de représenter l'alphabet à travers la photographie.

Où avez-vous trouvé votre inspiration pour cette série?

Pendant le projet, j'étais vraiment inspiré par mon environnement, dans lequel je cherchais les formes et la composition des lettres. Je voulais trouver un visuel qui contienne la lettre tout en étant divertissant d'un point de vue conceptuel.

حرف ال "ط".. #ar_tchallenge_ط The 16th letter of arabic alphabet for @ar_tchallenge .. The "ط".. The Giant Sailor..

Une publication partagée par ahmad_abi (@ahmad_abi) le

Combien de temps avez-vous passé pour illustrer chaque lettre?

Au début, c'était 3 jours entre chaque lettre, puis les intervalles ont commencé à s'allonger en raison de la nature du travail et des voyages. À la fin, il s'agissait juste de finir les 28 lettres, quelle que soit la durée!

Quelles lettres étaient les plus faciles à représenter? Et les plus difficiles?

Les plus simples: "ب" "ر"
Les plus dures: "ض" "ع"

Votre travail est drôle, enfantin et coloré. Pourquoi? Comment décririez-vous votre approche artistique?

Je n'ai pas vraiment de réponse à la question "pourquoi", mais c'est comme ça que ça sort naturellement de moi. Je ne fais de l'art que quand je suis de bonne humeur. Peut-être que mon enfance a quelque chose à voir avec ça, je regardais beaucoup de dessins animés, mais genre BEAAAAUCOUP! Ma démarche artistique est simple, proche du coeur, bizarrement drôle parfois. Un jour, quelqu'un m'a dit que mon art était vraiment simple, qu'il se demandait pourquoi il n'avait pas eu une cette idée avant. Mais la réalisation joue un grand rôle dans le renforcement des concepts.

ahmad el abi

Pourquoi un événement comme la Biennale des photographes arabes à Paris est important pour vous et, de manière générale, pour les artistes de la région du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord?

C'était vraiment une excellente exposition, à la fois pour les contacts avec la presse et pour les rencontres avec d'autres artistes de la région. C'était aussi une ouverture d'esprit sur le fait que nous, au Moyen-Orient, avons notre propre approche artistique, et c'est toujours génial d'avoir l'opportunité de changer les idées reçues sur nous, même avec un simple projet artistique!

حرف ال " ح " .. #ar_tchallenge_ح The 6th letter of arabic alphabet for @ar_tchallenge the "ح".. "The حigh حeel"

Une publication partagée par ahmad_abi (@ahmad_abi) le

LIRE AUSSI: